Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 16:08
        TO BE OR NOT 
Je n'suis pas Léo Ferré
J'ai une poche à souvenirs,
Je les fais remonter et je les "remange"
Ainsi je vis ma vie des centaines de fois
    Maurice FROT (Je ne suis pas Léo Ferré)

       

          Ce qui me fait penser, à moi Claire,

                      que  je dois être une "ruminante"  

 

Mais ne vous méprenez pas... les mauvais souvenirs je les regarde de loin, d'une manière détaché: ILS ne me  font plus jamais souffrir, du reste ces souffrances seraient inutiles.  Mais les bons, les joyeux, les tendres, les sensuels... font partie de ceux que je remâche et remâche sans cesse... Pour ne pas rien oublier.

Et c'est sur ce tournant, dernières années de ma vie,  que l'envie m'en a prit de les écrire, et de les distiller. Facile, j'ai toujours écrit, pris des notes...
Mon toc à moi. Non pas pour en faire "un livre" et surtout pas pour en recueillir des "flats flats-flatteries" (Quoique cela me fasse bien plaisir)
Simplement voir et revoir le film.

  Hélas, n'ayant ni style, ni sens de la syntaxe, et de plus rebelle à l'orthographe: Cette "science imposée". C'est donc simplement que je m'exprime, mais avec la "prétention"  de laisser ces quelques "bouts de vie, de vécus" à ma famille.

Peut-être en lirons-t-ils quelques pages.... Un jour de pluie.

Et tant mieux si quelques lecteurs s'attardent dans ce blog plein de souvenirs, joyeux drôles, romantiques, douloureux et coléreux parfois.
Comme disait la grand mère " Il en restera toujours quelque chose"

Vous est-il arrivé cette constatation: En réunion, on "papote"de tout et rien.
Fêtes et repas familiaux, on s'amuse et c'est très bien. Mais... 

- "On ne se dit pas tout"  : Il faut le savoir ça! 
- "On" s'étale sur les faits divers, sur la presse people, la montée des prix, sur une recette de cuisine, nos prises ou pertes de poids, et j'en passe...
-" J
e pense que, Je voudrais bien que, J'ai pu voir que, NADA ! Pas un mot. 
D'abord parce que tout le monde ou presque s'en tape: Et vous n'avez le droit que "d'écouter" point barre ! A chacun sa mère ou sa merde...
Ce manque de partage, et d'écoute, nous étouffes et surtout nous "fermes".
Oui, c'est vrai, nous sommes une famille unie, ce qui n'est déjà pas si mal.
On n' est pas malheureux... Mais,  pas totalement heureux.

Et puis il y a "la morale"... La morale est toujours la morale des autres (L.Ferré)
Et si vous n'êtes pas tout à fait dans la norme, (la leur) alors vous êtes "coupable" -Au départ: "Coupable de ne pas être l'enfant désirée, Plus tard, la mère idéale, celle qui vous lis des contes le soir. Vous regarde, admirative à cette fête de l'école.Vous aide pour vos devoirs, prépare un mariage magnifique, et j'en passe.
Etre une fille, être une mère, puis une grand- mère: Mais a son rythme, avec ces armes à soit, celles là même que SA vie lui aura donné. C'est difficile...
Heureusement, avec un peu de chance nous avons quelques vrais amis.
Ceux là qui vous reconnaissent et vous écoutent, et vous parlent.
Parce que comme-vous, Quelques fois ils sont seuls...
Alors il se passe quelque chose de magique.
Vous êtes deux, puis trois, puis dix, puis cent. 

Pour finir: En ces temps nouveaux, tenir "un blog", plagia du "journal intime"
nous délivre de cet enfermement.
        Comme une renaissance où chaque erreur a son excuse...
              Chaque victoire son aura.    
M J  (Reflexions 1997/2012) 

"On n’écrit jamais que pour un miroir possible, pour se regarder d’abord,
et puis partir dans des yeux lecteurs dont on ignore à jamais les capacités de rapt
- "Quel meilleur travesti que le fait littéraire, toujours à la merci du songe,
de la folie,
 du vrai, de l’incroyable ».  Léo Ferré

M.FROT, ami et homme à tout faire chez les Ferré, mais pas moins écrivain dans les années 1956 /1968

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Reflexions
commenter cet article

commentaires

LOPEZ Monique 01/02/2012 18:05


Je n'attend pas qu'il pleuve pour lire sur ton blog. Ton texte m'a beaucoup plu, on se reconnait un peu toutes et tous. Les repas en famille c'est toujours délicat mais lorsqu'on veut un peu
d'ambiance il faut dire avec beaucoup d'humour ce qu'on a sur le coeur, ça marche des fois !!!  

gballand 31/01/2012 20:36


Bon, Monique, il y a du relachement je vois. Pas écrit depuis le 25 janvier ! Il faut se mettre au boulot ;.)


BOnne soirée à vous.


 

jeannette insurgé 31/01/2012 19:56


Mais non je ne suis pas en colère, je constate, je le dis car obligée bien sur de faire comme les autres...Mais je le dis ce n'est pas parce que je vais être opérée de la cataracte que je suis
complétement avaugle!!!


Apart cela ma Monique toujours ravie de te lire!!! Et tous ces parcours que nous avons en commun m'amusent et puis en plus nous avons notre grande copine L HUMOUR!!!

claire 31/01/2012 11:02


@ Bégui:  Trop beau le com... La métaphore... La famille, la Planète... Le train....


Un peu pouète pouète mon ami. J'te bise 2 fois   

claire 30/01/2012 18:13


@ Pat: No problèm Patoune, j'avais compris... Donc nous sommes sur la même longueur d'onde 

PAT 30/01/2012 08:31


je crois que je me suis mal exprimée Monique,c'est même sûre car je viens de me relire.Quand je dis "on est pas sur la même longueur d'onde",je parlais de ma famille et de moi.


Bonne semaine

Bégui 28/01/2012 17:34


J'ai oublié un PS


La lune n'est pas une planete même en poudre !!!!

Bégui 28/01/2012 17:17


Dédolé, je suis toujours en retard d'un train. Tous tes amis sont passés. La famille est un sujet aussi vaste que l'univers, et pour rester dans la métaphore, la famille c'est notre centre, c'est
le soleil, nous sommes les planètes qui gravitent autour. Les tailles sont différentes, l'éloigement aussi. Il ne pourra jamais y avoir l'osmose entre tous. Mais déjà, que la solidarité joue son
rôle, pour ne perdre personne en cours de route.


Bégui

claire 28/01/2012 11:05


@Cédric: "... La famille,  elle est
toujours dans un équilibre  "précaire" Voilà le mot juste qui résume tout. Merci de cette petite phrase qui moi me rassure...A bientôt je te fais les crêpes, crêpes promises, crêpes
dues





@Page: Whaou... Je résume, euh je me suis bien
aperçu que tu ne confiais pas souvent ou même peut-être jamais ta " surprenante" tête chez le coiffeur. Car je pense que elle
est  "ton bien" le plus "fantastique"  Tu as l'air si bien "dedans. 


 - Nos différences: Dans la mienne un bordel incroyable de mots, que j'extirpe péniblement. Dans la tienne des tonnes d'images, des labyrintes d'idées,
drôles ou grincantes, et des délires où souvent je me perd complètement, et qui font que je ne rentrerais jamais tout a fait chez toi et surtout... Euh,  que ne peux m'en évade
 r   


@ L'insurgée... Yesss beaucoup de  "point
communs"... (préfèrables aux "toilettes") - Points, de croix, points de blé, points de mousse a nous deux ont pourraient tricoter un plull -overt   ... Mais à
la différence que TOA tu es  "toujours" en colère... ce qui n'est pas ma tasse de thé a MOA. Heureuxement entre toi et moi... Il y a  la"Dodoche" de mon grand Père.  Allez viens
faire un tout à Cannes avec "Dodoche" en mai , et surtout n'oublie pas les lunettes "noires" tu vas faire un carton!! Bises.


  PUB !!Le livre de Jeannnette l'Insurgée 


@ gballand : Toi, vous ? Qui sait
compresser ses mots et peut-être même tes maux dans une bassine alors que moi il me faut un "chateau d'eau" comme on en voit encore dans nos campagnes.


-  "Mettre les pieds dans le plat" !!Oui, mais c'est risquer les "éclats-boussures" Beurk.  - Concernant les "rencontres"
physiques... Bien vue l'aveugle!! 3 nanas, 3 déceptions... La dernière m'appelait "petite mère" alors je l'ai ramenée à la maison... Puis jetée loin, loin...


- Tiens voilà le sujet d'un futur post. OK restons "virtuelles" .


@ Pat de fruit : "Nous ne sommes pas sur
la même longueur d'onde"


Bin la voilà la réponse!! Pat m'épatttt toujours .


- Et oui nos enfants et nous, sommes déjà a des années lumière!! Trop de décalage en si peu de temps !


Il me souviens des dîners chez mes parents... Et puis non, je laisse tomber   


ALORS, puisque tu te sens bien "ici": Après le thé... Prend le canapé, ferme les "nieunieux"  parles, j'écoutes...   Cela
fera que... 35euros


    Bises et vive la blogsphère

PAT 26/01/2012 22:05


hum,je crois me reconnaitre un peu.De toute façon,c'est très simple,dans les réunions de famille,je ne me sens pas à ma place et je me sens "décalée".J'y vais plus par obligation et même si
 c'est l'occasion de voir sa famille, j'avoue que  j'aime me retrouver avec des personnes qui ne parlent pas constamment de fric,de foot et du nouveau "machin" qui viet de
sortir...


En clair,nous ne sommes pas sur la même longuer d'onde,c'est tout.


Enfin,tout ça pour te dire,oui pourquoi pas un blog pour se raconter,se confier....bon et puis on est bien ici.


Allez la prochaine fois,on prends le thé et j'amène les petits gateaux


bises

gballand 26/01/2012 21:07


Mais bon, si l'on ne parle de rien en famille, on peut y remédier : mettre les pieds dans le plat, surtout à table ;.)


Le blog permet de tisser des liens qui, peut-être, ne résisteraient pas à la recontre...


Que la nuit vous soit douce sur les chemins de votre coeur ;.)


GB

jeannette insurgé 26/01/2012 14:04


coucou


et bien en effet des points communs on peux dire que l'on en a beaucoup!!!


bon je viens moins, mais c'est pas la faute a voltaire c'est, la faute à.... mes yeux!!!!


bon les oprérations sont programmées, 7 mars et 4 avril, avant j'ai deux salons , je vais encore me la jouer snob!! hi!hi! vive les lunettes noirs!


n'emp^che que pour l'ordi c'est très génant!!!


gros bisous


jeannette

pagenas 26/01/2012 03:00


Intéressant, honnête et bien vu ton article, notamment quant aux relations familiales... C'est vrai qu'il n'y a qu'en période de crise (je ne parle pas de crise économique) que l'on parle
"sérieusement" à ses proches, enfin... c'est aussi mon cas... sinon ce sont les sempiternels lieux communs, presque des conversations chez le coiffeur (où je ne mets pas les pieds et encore moins
la tête :D). Mais bon, comme tu dis, chacun sa merde...

Cédric 26/01/2012 02:17


Tu sais, ce blog, ce n'est pas tout à fait un journal intime, mais c'est je pense plutôt le lieu où se rencontrent des gens qui peuvent dire "je pense que, je voudrais bien que, j'ai pu voir
que", et forment en quelque sorte une nouvelle famille, une famille basée sur la liberté d'expression et sur l'écoute des uns et des autres.


Il ne faut pas en vouloir à la famille, disons classique, elle est toujours dans un équilibre précaire, entre tout se dire et risquer l'éclatement, ou se taire un peu pour rester unie.


Merci pour ton message MJ, il fait réfléchir.


 

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD