Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

/ / /

LETTRE A UN AMI

        Cher Gérard, 

   1986 ...  Bientôt Noël, me voici dans ce train, direction Montauban, afin d’y passer les fêtes en famille. Bien qu’heureuse de retrouver mes petits chéris, je sais déjà qu’il y aura une ombre à ce bonheur : Je ne retrouverai pas « Paul » - Paul cet homme rentré par hasard, un soir, dans ce restaurant ou je travaillais – Paul : trois ans de bonheur parsemé de joies, de chagrins.

Lorsque je reviendrai, à nouveau le studio sera vide…

Déjà quatre mois que Paul est sorti de ma vie, aussi discrètement qu’il y était entré.

    Pour délester mon cœur de ce trop plein de chagrin je me suis décidé de t’écrire à toi, notre ami, témoin de notre histoire. Tu te souviens de la naissance de mes petits enfants ? C’était la fête avec en plus, en prime, ma rencontre avec Paul !

Côté « mamie » ça va plutôt bien. Mais côté cœur, c’est le raz de marée !

    Paul tu te souviens ? De vous deux il était « le clown blanc », celui qui me faisait le plus rire. Il est parti emportant avec lui les rêves magiques que son sourire et sa gentillesse avaient fait naître. Il a tout repris d’un seul coup: ses soleils, ses plages, ses montagnes, ses jeux, nos lits, ses mains, tout…Il n’a pas voulu « m’expliquer » pensant que j’étais assez forte pour en deviner seule, les raisons. Il ignorait que devant l’abandon, je suis  la petite fille qui, lorsque les grilles du pensionnat se refermaient, les dimanches soirs de visites, la gorge serrée, gonflée de larmes retenues, ne comprenait pas. C’est avec ce même cœurque je suis restée seule avec les restes de la fête : objets souvenirs, cage vide, lits défaits, fleurs séchées.

Il m’a fallut découvrir toute seule l’étendue de l’absence !

 

Ah ! Mon bon ami Gérard, à toi je peux dire mes envies de crier - Au secours - Arrêtez les pendules – Zoom arrière !

« Ne me quitte pas, je n’vais plus pleurer, je resterai là, à te regarder » Dit le poète-chanteur. Je suis une femme qui pleure. J’ai des yeux partout, sur les bras, sur les seins, sur les hanches, entre mes cuisses – J’ai parfois si mal, alors je m’enroule dans mes draps, et cherche des odeurs, des bruits, des éclats de rire ou des plaintes de plaisirs. Alors je m’endors dans des abîmes d’amour ; brûlante de passion.

    Demain mes lèvres seront meurtries de mes propres morsures, mon ventre douloureux à force de désir. Devant moi la triste perspective de la solitude.
Je sais ce jour qu’il y a deux endroits d’où l’on ne revient pas : La mort et l’oubli.

Toi restes-tu toujours mon ami ? Pourrais-tu m’en rassurer ? – Tu m’avais préparé à ce départ de Paul, pas à ce lâche abandon… Sans même un au-revoir.

    Mon train rentre en gare… Sur le quai ils sont là mes deux petits : pour eux je suis « mamie de Nice » le cœur battant ils guettent mes bagages où se cachent les cadeaux. Moi, je quêtes dans leurs regards, un signe, un espoir, une ou plutôt mille raisons d’espérer, pour continuer de vivre, d’aimer, de croire de vouloir et d’offrir tout l’amour que je porte en moi. Moi, aujourd’hui, « la mendiante »

 

M. JOLAS

De Nice et Montauban Décembre 1986

Partager cette page

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans lettres non postées

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD