Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 12:52

                   LE  PAN  DE  MUR                              


                                   UNE  IDEE  DE  PIERRE

Ce matin d'avril 1955, Xavier Delorme se réveilla bien décidé d'effectuer une longue marche dans Paris. Cet hiver  avait paru long et monotone, il en avait profité pour se reposer. Ses pinceaux propres, trop propres. Les toiles blanches de différentes tailles, bien alignées, la palette garnie de toutes ses croutes de couleurs séchées. Son atelier installé dans une des nombreuses pièces de son superbe appartement avenue de Washington, ressemblait à un capharnaüm.
Conscient du temps qui passe Xavier pensait qu'il lui fallait "se bouger", chercher dans Paris l'inspiration; un lieu, un sujet, qui serait le thème de sa prochaine exposition qui devait avoir lieu en octobre. Son ami Pierre, sculpteur, venait souvent le voir ces derniers temps, inquiet de l'immobilité peu commune de Xavier.

   Contrairement à ce dernier, Pierre était bouillonnant, joyeux, plein d'idées et de plus possédait un certain talent. Petit, un peu rondouillet, une   tignasse abondante et  brune indisciplinée. Des yeux noirs  qui clignotaient à cause d’un léger strabisme; il affichait un air  mutin. Xavier lui, avait une attitude légèrement "british": Haute silhouette, port de  tête altier, des cheveux d’un châtain roux,  avec déjà l'annonce d'une future calvitie.D'un tempérament calme, son beau visage était ouvert, mais  parfois ses yeux étaient emprunts de tristesse. Ces deux là, malgré leurs différences s'entendaient bien et ce depuis bon nombres d'années.

   La veille, Pierre avait déniché un local dans une rue insignifiante de la Mouffetard - rue Broca***  Un ancien bistrot  abandonné, avec  au sous-sol, une sorte de pièce où, lui avait-on dit; la "taulière" de l'époque avait installé une "chambre" - son propre appartement se situant à l'autre bout de Paris.
Un simple paravent séparait la cave de ce lieu de repos. Derrière le paravent elle entreposait casiers de vins et fûts de bière. Les anciens du quartier vous diraient "Une sacrée bosseuse"; qu'elle fût bonne cuisinière, pleine d'humour, un peu "artiste" aussi. A Pierre cela  sembla de bonne augure.

Dans cette cave il comptait entreposer son bric à broc de sacs d’argile et de plâtre et pourquoi pas un lit de fortune. Ainsi il sculpterait à toute heure durant ses nuits sans sommeil. Au  rez-de-chaussée, une pièce large et profonde, où ils pourraient y exposer chacun leur travail. Sur les murs, Xavier disposerait ses tableaux. Au sol, judicieusement réparties et disposées sur des socles: trôneraient les sculptures de Pierre. Un crépi blanc sur les murs, travaillé à la palette et vieilli à la cire, donnerait un aspect ancien à l'atelier. Enfin des jeux de lumières mettraient en valeur l’ensemble de leurs œuvres réunies.

   Dés le lendemain, tout excité par ses projets, Pierre était venu  voir son ami - mais il savait déjà que Xavier serait partant, ce dernier lui faisant, par habitude, entièrement confiance. En effet, l'idée plu à Xavier qui, après avoir visité  "l’antre" de la rue Broca avec Pierre, Xavier  arpentait  rues et parcs de Paris, sachant confusément que ses pas le dirigeraient quelque part...
Là où il avait un rendez-vous.

La-Baronne.jpg

                                                    LA "BARONNE" DERRIERE SON ZING 


Quelques mots de l'auteure.
- Sacrée bosseuse,  "la baronne" assurait achats aux Halles, cuisine, achalandage des étagère et livraison de caisses de vin à domicile!!

 

*** Le petit bistrot est authentiques, la "chambre' aussi, et existe toujours en 2009.  
Le patron des lieux est devenu  "son ami" - Mais il a parfaitement cloisonné séparément, chambre et cave ajoutant un plus WC et douche. Un sacré "taulier lui aussi. Ces deux là étaient fait pour se rencontrer  20 ans plus tard.

*** La  "Mouffetard"  est un haut lieu du Vieux Paris, 
      Véritable "Cours des miracles" de la "Marquise des Anges" (Pour les cinéphiles).

 

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Le roman
commenter cet article

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD