Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 10:07

En lisant le dernier commentaire de "In the wind"

Voilà que pour changer un peu de l'actualité,

Je vous transporte 

en 1984  - Théâtre des Champs Elysée

36 Textes chantés, gueulés 

sans prompteur

Car Léo Ferré avait de gros problèmes de vue.

     "Je suis d'une autre galaxie.... disait il.

                       20 ans qu'il est repartit sur sa "galaxie"

Et toujours le grand frisson.

Vidéo dédiée aux amis ferréens: Bégui, Jean Louis et sûrement quelques autres. On en parle peu de Léo, mais bizarrement il suffit de l'évoquer pour que les langues se délient, les titres fusent:

- Léo Ferré ? Avec le temps, C'est extra, Paris cannaille, Jolie môme Et...Basta !!          

                  

A Patrick le "titileur" qui aime bien connaître la "petite histoire".

Ce texte a été écrit peu après ou avant 1968? Mais plus sûrement après la perte de Pépé. Léo et sa femme se séparent dans des conditions dramatiques.....  L'amour a laissé place à la haine, deux sentiments aussi puissants l'un que l'autre. Un soir, Madeleine l'épouse délaissée montera sur scène et giflera Léo lorsque celui-ci "dégueule" les derniers vers de ce texte.
- " UN CHIEN... ça se décoliérise...

Voilà c'était un petit clin d'oeil à Léo le Métamec

            Ah j'oubliais : PUB -  http://leometamec.over-blog.com/

Euh... Va falloir que je change la photo... 2006 - 2013, avec le temps... 
En savoir plus:   http://www.leo-ferre.com/pagebaudelaire/

                                  http://www.deezer.com/fr/artist/1626

Ou le blog de Layani :       http://leoferre.hautetfort.com/

 

 

 

 

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans confidences
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 07:40
SUITE  DE MA BALLADE A PANAM  :

                             DALI   A   BEAUBOURG 

DALI à Beaubourg  

 

Dali un fou ?

Un extra terrestre?

Extra sensoriel ? Surréaliste

Mystique assurément.

Derrière le clown, un peintre surdoué

Copié sur le Net: Le Centre Pompidou rend hommage à l'une des figures magistrales les plus complexes et prolifiques de l'art du 20e siècle, Salvador Dalí, plus de trente ans après la rétrospective que l'institution lui avait consacrée en 1979-1980. Souvent dénoncé pour son cabotinage, son goût de l'argent et ses prises de positions politiques provocatrices, Dalí est à la fois l'un des artistes les plus controversés et les plus populaires. C'est toute la force de son œuvre.

Lien: http://www.centrepompidou.fr/
Site très complet sur cette exposition: Infos sur horaire préférentiel-Images et nombreuses vidéos.

Quelques images ? Vous avez constaté... que je suis nulle , alors allez-y voir sur le Net

Mais celle, çi - dessous -ci vous ne la trouverez pas...
du moins jusqu'à ce jour !!

         Fantaisie Dali-ènne

Cette "pitrerie" je n'allais pas râter l'occasion ! Le "photographe de secours". OUI !

            Montres molles

 Devant ces "montres" Un petit garçon de 8/10 ans? m'a surprise
" Maman, regarde... Les montres molles ! "

                                            expo-dali--Femmes.jpg

 La  "tête de mort"  c'est un "grand garçon" qui me la piquée-copiée sur mon PC 

Copié sur le site:              Le travail de Dali
A l’origine des influences de Dali on retrouve l’Impressionnisme Français et la Renaissance Italienne.
Le cubisme (1925) prend ensuite le relai avec une rencontre à Paris de Picasso. C’est à nouveau à Paris que Dali est introduit dans le courant surréaliste par Miro. Il rencontre alors André Breton, Paul Eluard et sa femme Gala. C’est à partir de 1929 que sa folie créative est le plus impressionnante, avec la mise en place de sa fameuse méthode de la « paranoïaque-critique ». Il peint alors des personnages tout droit sortis de rêves torturés comme des animaux fantastiques, les fameuses montres “coulantes”, des personnages déformés etc…

Il sera exclu en 1934 du mouvement surréaliste et son engagement politique derrière Franco fera grand bruit après la Guerre Civile Espagnole. Dans les années suivantes, il s’ancre un peu plus dans la réalité, sans renier tout de même l’aspect fantastique de ses oeuvres.

La femme, la nature, le sexe, la religion et les batailles sont les thèmes récurrents dans la création de Salvador Dali. Vous le verrez d’ailleurs lors de cette expo Dali à Beaubourg. Ce qui marque également son oeuvre complexe, c’est évidemment la manière qu’il a de se mettre en scène dans ses créations. C’est notamment grâce à cela que sa fameuse moustache est désormais l’une des plus connues au monde.

                                        

A M.J  - Extrait de:  Mes  ballades à Panam

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans PARIS
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 16:40

COUCOU, LA REVOILOU !

Encore quelques bons souvenirs et connaissances engrangées.

Avoir quitté Paris à 30 ans et le découvrir avec autant de bonheur, encore et toujours 45 ans après c'est une gageure faite à la vie.
 Je vais donc essayer de partager avec vous ce petit morceau de bonheur et de découvertes de cette fin d'année.
C'est la fin de l'année donc je vais essayer de concentrer cette randonnée parisienne sans trop vous "souler" 

D'abord mon "cadeau de Noêl" SISTER ACT  comédie musicale à Mogador

Sister-Act2.jpg Le sujet: Une "meneuse de revue" poursuivie par quelques malfrats. Pour leur échapper,  elle doit se cacher dans un couvent et... bien entendu elle va y se faire le plaisir, sous le prétexe de leur apprendre à chanter, perturber les  sages soeurs et semer la zizanie.

Un  joyeux spectacle  offert par Carole. Ainsi qu'une comédie très très drôle "LES COLLOCATAIRES" - Carole à le secret pour nous emmener dans des pièces humoristiques et "coquines" ... Dans ses veines quelques gênes de sa grand-mère peut-être ?

LES VISITESUne journée à la BIBLIOTHEQUE F. MITTERAND visite programmée à Nice sur LES PORTULANS

What is this ? La plupart du temps, la carte est dessinée à la main sur du parchemin : une peau d’animal – dont on voit encore la forme – ou plusieurs feuilles de vélin, découpées et assemblées pour former une seule grande carte ou plusieurs planches d’un Atlas
Curieuse, me voilà scotchée durant 4heures devant ces portulans et par ces marins, aventuriers, découvreurs de continents, qui dés le XIIIè siècle éprouvent la nécessité d'établir des représentations figurées des ports situés sur les côtes d'Europe, d'Asie, et  d'Afrique. Un peu déçue j'apprendrai que ces cartographies ne furent pas toujours très justes. J'apprendrai aussi que ce furent les portuguais et les espagnols qui se lancèrent dans l'aventure, mais... avec une idée derrière la tête. Faire de ces peuplades des esclaves les endoctriner, et faire commerce de leur principale richesse: Les épices.

                                     

Si vous êtes interressés Google vous conduira sur plusieurs sites sur les PORTULANS

Un autre jour je me décidais pour le Musée des Arts et Métiers: 

              

                

 

    DSC02241.JPG   

A l'aide d'un PC j'ai demandé à ce petit robot de me dire "Je t'aime"


Enorme la visite! j'y ai retrouvé la télé de maman année 50, le vieux téléphone, la machine à coudre de ma grand mère: année 1875,  anciens tramway, vélocypèdes - L'incroyable aéroplane de Ader - Le pendule de Foucault - Jusqu'aux robots du temps présent et l'explorateur de Mars.

Mis à part mes rides et mes cheveux blancs je ne regrette pas d'être encore de ce monde même si parfois... Mais bon... Je n'aurais pas voulu râter ce 21ièm siècle.

Les musée il suffit pour ce jour.

Mais reste l'image d'une journée en famille et en ballade dans Paname de St Germain  un restau végétarien- République-  le Jardin des plantes - L'opéra Bastille - Le Port de l'Arsenal  pour finir devant un thé à la Mosquée.
Des kilomètres en papotant les uns avec les autres 4 filles 1 garçon. 

             4-belles-nanas.JPG

     Un après-midi durant lequel j'avais 22 - 30 - 55 et moi,  je n'sais plus
     Aymerick notre gentil compagnon à mon bras j'étais vraiment gâtée.Aymerick-et-moi-copie-1.JPG 

1) -Tout savoir sur les portulans : Images et sites sur Google

2) - Visite virtuelle:Musée des arts et Métiers

       http://www.arts-et-metiers.net/musee.php?P=1005&

Pour suivre Dali à Beaubourg et fin des vacances

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 18:34

                                          NE   LES   OUBLIONS   JAMAIS 

                A MES DEUX GRAND PERES  GEORGES et PETIT PIERRE,   
Une pensée  pour ces milliers de jeunes hommes qui ont donné leur vie pour la France

Grand-pere-Jaquot-1915.jpg 
1915 - Ci-contre mon grand père à 17 ans. Georges,  le papa de ma mère,  venait de se marier.
Anecdote déjà racontée dans différents posts,  mais actualisé pour les nouveaux lecteurs.
Fin 1913: Georges rencontre Joséphine, ils ont 16 et 17 ans  follement amoureux !
-(Celà me fait drôle d'écrire cette phrase quant je les revois à 70 ans  s'engueulant comme deux chiffonniers !!  Mais bon... continuons l'histoire.
- Ils se marient pour être unis à jamais au cas où le beau Georges ne reviendrais pas.
- 1914 : Georges est  en partance pour Verdun, il sera affecté : Maréchal ferrant.
- Noël 1915 : Joséphine et une copine partent sur le front pour retrouver leur homme.
Ce fût sûrement un voyage surréaliste,  car effectivement  ils se retrouvèrent...
Et  elles reviendront  toutes deux enceintes!!
Ainsi ma mère vit le jour en 1916.
Hélas petit-Pierre,  mon second grand-père,  eut moins de chance. Lui ne revint pas et donc ne connut pas son fils Pierre, mon papa - Camille, sa femme, comme beaucoup de jeunes veuves  en fût triste toute sa vie et éleva seule son petit gars.
- L'histoire continue...
 
 1937... JE VINS AU MONDE, Ce siècle avait etc. (V.Hugo).   Des millions de spermatos et moi et moi... Gagnante à l'arrivée, déjà l'esprit compétitif.
A cette époque d'avant guerre je connus sûrement deux années de bonheur, si j'en juge ma bouille de l'époque.
1939 - Pierre mon père,  et Gisèle ma mère,  seront à leur tour entraînés dans cette 2ièm folie - La guerre mondiale  de 39/40 - Enrôlés en qualité d'infirmier et infirmière. 
      Alors pour moi et mon petit cheval, commença le grand chambardement... à suivre

1939-Mon-petit-cheval.jpg  1937-Decembre---Copie.gif 1939-40-copie-1

Voilà il m'aura donc fallut 2 guerres pour arriver jusqu'à vous
 
Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 14:52
THE CRASY STORY  raconte un rêve authentique, un rêve fou dans lequel revient l'être aimé 55 ans après l'histoire.  D'UN AMOUR IMPOSSIBLE.

ACTE I 

Il était là, à la sortie de cette bouche de métro, la même qu’il y a longtemps.

Il lui avait donné ce rendez-vous quelques jours auparavant, et depuis elle ne savait quoi en penser.

Le voilà devant elle, il n’a pas changé. Ses yeux noirs l’enveloppent tout entière.

ELLE, elle est là, sans voix, le cœur battant… Chancelante sous l’émotion.

Il l’a rattrape dans ses bras, la serre à l’étouffer - Dans son oreille il murmure…

- «  Ma guerrière, Comme tu es belle, comment j’ai pu, comment j’ai pu »
Le reste se perd au fond de sa gorge, il dévore sa bouche de baisers longs, longs.
Puis  il regarde le  visage aimé, renié, mais jamais oublié , enfouissant ses mains dans les longs cheveux de la femme. Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils se retrouvent.... Devant cette bouche de métro, comme avant.

La suite se trouve: Dans les pages colonne de gauche. Suivre ce lien :   link
Ce rêve puisqu'il s'agit d'un rêve est la suite de cet  "AMOUR IMPOSSIBLE" des années 60

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans souvenirs
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 15:43

Ce fût un merveilleux dimanche à Gilette que ce dimanche d'automne, qui nous a réunis pour deux anniversaires.

- Julien 28 ans et  Dominique (ma fille) 56 ans  Bingo! Un beau doublé (28x2 =56)

Carole était présente avec une amie d'enfance Alexandra ,soit 2 belles jeunes femmes.

Domi nous a fait 2 surprises: La 1ière... J'vous raconte. Oui ? Non ? OUIIII
Une blagueuse aussi ma nana. Figurez - vous qu'elle est revenue de New York avec une nouvelle coiffure: courte et blonde méché brune. Une frange toute droite et plate qui sur le moment m'a choquée. Mais bon...vous verrez des photos plus tard.  

Me demandant mon avis, je lui en fais part.
- Ah oui, mieux que ta chevelure rouge un peu "gitane" ta grosse pince etc etc.
Pas dis du mal... Mais... pas vraiment du bien de "la gitane"!

Donc dimanche midi à l'apéro  au jardin...
Chacun devise sur "la nouvelle coiffure" rajeunie ? vieillie? A chacun son avis.
Dominique va chercher le repas ... ET... Reviens avec SES cheveux rouges!!
Nous étions tous morts de rire... Elle nous avait bien eu la garce !!
Et moi qui dénigrais la "gitane à chevelure rouge" Mais bon, pas fâchée ma Domi!

2ième surprise: Celle-là de taille: L'invité surprise! Un vieil ami de tous: Gaspard!

Gaspard, un sicilien très brun -devenu tout grisonnant après ces 10 ans d'absence.
Ah quel bonheur de parler du passé ! Des déconnades: On s'en ait donné à coeur joie!!
Ce fût un repas très animé remplit de fou-rires. A chacun de relater ses souvenirs.

Ce n'est pas tout, au moment des cadeaux, euh... j'avais oublié les "cartes cadeaux" à Nice   (mes oublis n'étonnent plus personne) - Je fus pardonnée. Et nous avons quant même soufflé les bougies que, heureusement,  je n'avais pas oubliées.

Puis nous sommes remontés à la maison. - Domi nous a mis une vidéo: Souvenir d'anniversaires;  septembre 1991- Julien -Domi.
On y voit
 Juju à 6 ans - craquant, roublard, défaisant ses cadeaux... Surveillant qu'aucun ne les touches ni ne les ouvres, et même bousculant Carole 8 ans, les cousins et cousines qui voulaient voir. Puis une course en vélos de la petite bande. Bref... Nous étions morts de rire en revoyant cette vidéo. Merci Domi d'avoir "remasterisé"  sur CD.

J'ai pu appercevoir aussi une petite  dame blonde, en short et switch noir qui m'a bien plus.
... MOA à 54 ans!!  OUI vraiment " ce fût  "Un beau dimanche à Gilette"

Mais voilà que ce lundi m'a surprise toute tristounette... Le coeur lourd d'une mélancolie insidieuse et sournoise, me laissant toute la journée presque désespérée, nostalgique  du "temps passé"
C'était bon la vie quant ils étaient petits, mes deux loustics.
C'était joyeux la vie quant Domi et ses amis dinaîent sur la terrasse de Lépante.
Et aussi les actualitées moins stressantes...
Le mot "crise" ne s'employait que pour citer la "crise de foie" des lendemains de fêtes.
Et nos lendemains ne sont plus vraiment "des lendemains qui chantent"  

Snifff...  Enfin vous l'aurez compris,
Lundi, je serais bien revenue dans  "Dimanche" 

Je vais vous "scanneriser" quelques images de ces temps... Eh voui pas de portable ces années là. A bientôt.

1995 1988 Nous 3 à la Réserve CAROLE-ET-ALEX.jpg

 Domi et moa "Monaco...Casing!   Nous trois à la plage
                  Enfin Carole et Alexandra les années 1988

 1987 Les anniversairesFête maman Domi

 

 

Mauvaise qualitée des images.

Mais que c'était bon cette insouciante jeunesse et tous ces petits enfants

                                          

2012 Les loustics 

Z'ont bien grandits les loustics :  Carole, Julien, Alex, la mamie, et Gaspard

 

                 Le-rituel-des-bougies.jpg

                                                      1995  Le rituel des bougies -  rue Lépante 

 

L'ami Gaspard et Domi MDR

 

           On-a-tous-souffle-les-bougies.JPG

 

Les deux complices et... la perruque .  Quant je vous dit que nous étions morts de rire!

Enfin cerise sur le gâteau...  C'est le vent qui a éteint les bougie !!

Et voilà, le bel été est terminé... Un de plus, un de moinsss.
Septembre  est là et j'adorre. Allez une dernière pirouette sur la plage.... 


          A-l-endroit.JPG     A-l--envers.JPG 

 

A l'endroit A  l'envers ?

Plus fort  Trop fort!-copie-1

 

Et vouiii profitez-en bien  car   la pirouette je n'vous la referai pas deux fois

Et tout ce petit replay fait en 5 heures  Grrrrrrr     Over blog je te hais !

Mais j'espère vous avoir divertis  

 PS: N'oubliez pas de jeter un oeil et pourquoi pas les deux sur:

                                           http://leometamec.over-blog.com/

 

Histoire de me motiver car Ferré c'est du lourd  :O)

 




                                                                              

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Fêtes
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 17:53

 

Nous finissons notre périple en remontant jusqu' à Arromanches.

De la falaise nous apercevons au loin, sur la mer,  les barges qui composaient le port artificiel.                                     

              Point-de-vue01.jpg

Pour Julien c'est une découverte. Aussi il nous pose de nombreuses questions sur le débarquement. On comprend qu'il a du mal à imaginer ce que fût cette héroïque épopée. Nous allons donc dans un cinéma en rotonde à 360° pour revivre l'histoire.

                        Cine-360-.jpg

Nous sommes tous rassemblés au milieu de la rotonde. Tout autour de nous les américains débarquent, la mitraille crache la mort.  Les soldats tombent foudroyés, mais courageusement leurs compagnons avancent, comme inconscients. Ils avancent encore, et encore, et tombent sous le feu de l'ennemi. Là haut sur la falaise, des hommes assassinent des hommes. Et tout cela parce qu'un fou nommé Hitler voulait mettre la France à genoux.

Jour-J.jpgC'est alors que mon coeur se serre devant ces jeunes hommes qui meurent là, en Normandie, loin de chez eux, de leur famille, pour sauver notre France. Nous voyons sur les barges, des soldats qui attendant leur tour avant de descendre, osent même blaguer et sourire aux reporters de guerre! Incroyable !!

Alors les images de mon enfance remontent dans ma mémoire....
L'exode dans l'Yonne j'ai 4/5ans.
Puis le pensionnat de Trappes en 43/44 où je dois avoir 6/7 ans.
La nuit, derrière les grandes vitres du dortoir où, debouts sur nos lits, Enfin nous voyons tomber les bombes angoissés par grondement des avions...
Dans ma tête toutes les images se bousculent et me donnent le vertige.
Vient une autre séquence: La fusillade des parachutistes.
Scènes que j'ai vues à Meudon, avec mon père dans un parc d'une demeure (en ruine) de la comtesse de Pompadour. Père s'est  empressé de me prendre contre lui, mais déjà j'avais eu le temps d'apercevoir des jambes et autres choses informes, tomber: dernières victimes sans défense, offertes, reliées à leur parachute qui n'en finnissait pas de descendre sous des tirs partant des bois de Meudon.

Là, au milieu de cette rotonde, je revoyais l'horreur et réalisais ces sacrifices humains. Sans retenue je laissais couler mes larmes. Puis défilent devant nos yeux, Cancale, Arromanches et autres villages en ruines. Enfin, quelques images sur l'entrée victorieuse dans les villes et villages délivrés de l'ennemie. Tout le monde est heureux, embrassades joyeuses. Plus loin une colonne d'allemands mains sur la tête se rendent. Je commence à recouvrer ma respiration.
Le film se termine sur une noce, et sur la paix retrouvée dans les champs, la restauration des clochers.
Les hommes ont reconstruit à l'identique les maisons.
C'est fou la volonté, la force de vivre, et survivre des hommes et des femmes.
 

Les guerres sont terribles, et meurtrières, concepts d'actions lâches où mauvaises
Mais lorsque l'on est un enfant on ne réalise pas...  juste on regarde.

Nous sortons  dans un silence impressionnant. Carole qui ne me lâche jamais des yeux, me prend dans ses bras... Julien, lui, ne pose plus de question.

Le 6 juin 1944 

Village du Calvados situé à 10 km de Bayeux et 30 km de Caen, niché au creux de la falaise, Arromanches, rebaptisé alors « Port Winston », entra dans l’histoire mondiale le 6 juin 1944 en devenant la clé de la libération. 

Le 5 juin à 23h30, après le lancement de fusées à l’ouest d’Arromanches, commença le pilonnage massif des « batteries de Longues » par l’aviation jusqu’au matin du 6 vers 5h15. Le 1er bataillon du « Hampshire Regiment » ne pénétra dans Arromanches que vers 19h, alors qu’il subsistait encore quelques poches de résistance Allemande aux alentours. La ville ne fut prise que vers 20h30. 

             

Les vestiges les plus importants du débarquement restent les flotteurs et caissons formant le célèbre « Mulberry » port artificiel, qui ravitailla les troupes Anglaises et Américaines pendant la campagne de France. 

            

Deux ports artificiels avaient été prévu, mais celui d’Omaha Beach fut détruit par la tempête du 19 juin.
Le port, préfabriqué en Angleterre, fut amené à Arromanches à la vitesse de 5 à 6 km /heure et sa mise en place débuta le 7 juin : 17 navires furent échoués et 115 caissons mis en place. Il fut déclaré opérationnel pour le 18 juin 1944.


En 100 jours, le Port Winston (avec sa rade de 8 km de long), permit de débarquer :

  • 400.000 hommes
  • 88.000 véhicules
  • 800.000 tonnes de matériel

 

Conçu pour durer les 3 mois d'été, il continua d'être utilisé jusqu’au 19 novembre 1944. 

Extraits:  http://arromanches.net/vf/historique.php?histoire=6

 

Voilà, c'est la fin de notre voyage "Made In Normandie".

De retour à Paris avec  Carole j'y passais quelques jours. Carole nous a offert un petit spectacle humoriste "Ma femme me prend pour un sextoy" et  Moi j'ai visité le grand Palais, Exposition Buren... Enorme ! 

Les-programmes-Bobino.JPG  

Puis le musée : "Chansons de Paris " situé dans le Marais. Léo, Juliette, et autres artistes y avaient leurs chansons. A propos c'était la première fois que je découvrais tout l'ensemble du Marais.

 Pour finir, Porte de Versailles je rendais visite à  Toutankhamon, tout d'or vêtu. Une autre histoire... que je ne raconterai pas NA !!!

Ouff!!  Je vais faire une petite pause je crois ) Et vous... çà va ?A-revoir.jpg

               

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Nos Escapades
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 17:20

Dernière journée: Cabourg, Arromanche

    

                                                     Vue d'ensemble de Cabourg

Que de belles villas à couper le souffle. Je vous laisse découvrir les images sur le site de Cabourg - Villers. A Cabourg se déroulait le Festival du film romantique.
Nous y étions en fin de matinée donc nous n'avons pas vus la quirielle de vedettes mais...

Alors que nous regardions démarer une petite voiture-libre. Un homme comme nous s'interressait à  la voiture. Lorsqu'il releva la tête je reconnu Charles Berling! Un autre de mes "chouchous" (un peu déjanté) de plus que CH. Berling est un fan de Léo Ferré.
Son actualité est qu'il débute dans la chanson. "LES MAINS"  un titre dans lequel j'ai senti une "note" ferréenne. Hélas n'avons point pris la photo!! Que celle de "Notre artiste Juju"

Juju-se-la-pete.jpg   Charles Berling, Les mains Photo © DR

        Notre JUJU se la pête           http://idolesmag.com/article-1291-Charles-Berling-Les-Mains.html

Petit tour sur la plage pour voir la mer, "monter", ou se "démonter"  Maree-desc-JPG La-maree-remonte.JPG

La mer se retire loin, loin, nous laissant découvrir, couteaux et autres coquillages.
Pour finir un bon petit repas chez des amoureux de "Bécassine" Un petit rappel sur un de mes livres d'enfants "Bécassine" et puis un dénommé "Babar "  

          Chez Bécassine 03

 

          Quatre-Becassins.JPG  Chez-Becassine-04.JPG

                    Quatre  "Bécassins"                                          Bécassine est partout 


      

 Cette très belle villa conçue struite par Hector Guimard en 1903 , a été occupée par les allemands durant la seconde guerre mondiale, transformée en batterie antiaérienne.

Résidence Les Bossettes         

Quelques belles villas. A mon avis il doit faire bon vivre à Cabourg 

 

Pour finir Cabourg à marée basse. Demain Rendez-vous à Arromanche et l'émotion.

 

 

               SITE  Cabourg-Villers:  http://villers.web-sy.fr/station.htm

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Nos Escapades
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 14:32

Suite du voyage" Made In Normandie"

Le lendemain il faisait beau, alors nous décidâmes d'aller à St Malo

Et roule, courageuse,  Carole qui décidément veut nous faire profiter de cette belle côte d'Armor.Je ne suis pas sûre que je vous raconte ses journées dans l'ordre

Donc nous nous dirigeons vers St Malo et ce nom me parle mais de quoi??
Distraitement je regarde vers la mer et au détour d'un virage je vois - je ?
 

- " QUOI ? MAIS C'EST ? OUI !! GUESCLUN !! L'ÎLES A LEO!!
Je saute joie dans la voiture. Sans la chercher, sans penser à Léo.
J'en avais rêvé dans mes lectures...  Si seulement un jour.... "Elle" est là devant moi.

Carole qui a percuté le signal, arrête aussitôt la voiture et moi je saute de joie sur le chemin!  J'en ri,  j'en pleure, j'y crois pas ! Devant l'Ile du Guesclin..
 

En 1959, Léo Ferré vend 95 chansons aux Nouvelles Éditions Méridian pour réaliser un rêve : acheter une île. Guesclin est située en Bretagne, entre Cancale et Saint-Malo,
sur la commune de Saint-Coulomb. Elle est accessible à marée basse et n'a ni l'eau ni l'électricité. C'est une résidence estivale où le confort est spartiate.                          L. 
Ferré y écrivit "Les chants de la fureur" et son amour de la mer ne s'en trouva que renforcé. (Les vieux copains)

         

P1070838

            

Toute la famille était heureuse pour moi,  connaissant ma  "Passion Ferré"

Même mon ex-gendre ému a ramassé un cailloux, ou galet, en forme de coeur disant:
-" Tenez... J'ai trouvé le coeur de Léo"
Là,
 j'ai retenu mes larmes car je sais combien Léo aimait son île.

    P1070833.JPG         Carole-a-Guesclin.jpg

duguesclin2.png  Le-galet-en-coeur.JPG

         L'ancien fort du Guesclin                        Et... Ce "coeur"- étonnant non ?

                

                              

- Que ce soit dans Paris, à St Germain, sur les quais, à Monaco, depuis des années je trouve toujours des traces de Ferré et chaque fois sans vraiment le chercher. Il me suffit juste d'y penser et de marcher.
Et là alors que je n'y pensait même pas. Seulement un tout petit déclic... Pourquoi Carole à pris cette route ?

Voilà ma "surprise" Je pense que l'ami Bégui est aussi content pour moi.
Ce 14 Juillet Bégui m'invite à Peille, autre chemin de Léo. Une soirée Ferré.
- Bon St Malo, Arromanche, Cabourg ce sera pour dimanche car trop d'émotion!!

ST MALOOOO

                 St-Malo.jpg 

PS: Pour les amis qui veulent en savoir plus...

  Les chemins de Ferré :     http://lesvieuxcopains.free.fr/lieux.htm  

                                                                 http://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_du_Guesclin

Enfin "Ma lettre à Léo" sur:   http://leometamec.over-blog.com/  

 

  



 

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Nos Escapades
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 15:48

Suite du voyage  "Made in Normandie"

Après St Michel, Cancale... Ah Cancale sous la pluie ! Mais peu importe, je peux déjà d'entrée vous dire comme sont belles les maisons, les fermes de cette Normandie.
Carole conduisant, nous trois les "niçois" littérairement "esbaudis!! Vraiment de belles maisons ! De visus on ressent que certains normands ont les sous ou un bon patrimoine.
Les toits d'ardoises, de chaumes, et les colombages et tout et tout !!
Des champs à perte de vue, le bestiaire: meus, meus, et biquettes... que du bonheur!

- A nos yeux, ces paysages sont tous plus beaux les uns que les autres.

- Arrivés à Cancale, une petite faim et invite d'un restau sympathique.
Nous prenons connaissance du menu et c'est là qu'intervient le choix de JULIEN.
Il faut savoir que Juju est toujours le dernier à se décider au restaurant.
Sur une table voisine un plateau avec au sommet,  une "Superbe araignée de mer"
Si belle, que c'est illico le choix  "à la carte" de Juju, qui avait très faim
- " Avec cela Monsieur ? " -  "Des frites ! !
Nous,  nous avons  huitres, et poissons à la nage, petits légumes: Enfin le "menu"
Donc pour nous,  tout va bien. Mais pour Juju... Morts de rire de le voir se dépatouiller avec son crochet pour extirper quelques brindilles de chair...
Je vous laisse imaginer la scène et la déception de Juju qui bien sûr,  râlait.
- " Je n'ai rien à manger là-dedans !!  Photos à l'appui.
A la fin du repas Carole a eu une fois de plus, droit à son : "Happy birday"
Ce fût une sacré bon moment. Puis direction la plage, les huitriers, etc. Now Images.

Cancale-2.jpg

            Baie de Cancale, Notre restau se trouve tout au bout On-arrive--on-est-content.jpg

 On  arrive, cela sent très bon l'iode et le poisson, on est contents !!

 Juju-hesitant.jpg   Juju-et-la-bete.jpg

 

 

 

 

Là, nous choisissons notre menu. Juju lui, réfléchit...
Et voilà la cata ! L'araignée se défend...
Connaissant la patience et l'appétit de Juju nous sommes tous MDR !
 

C'est long a raconter, mais c'est trop bon de se souvenir de ces moments là.

Enfin visite aux pêcheurs et... Monceaux de coquilles des dégustateurs d'huitres.

  Juju-extirpe--extirpe.jpg  P1070817.JPG

Apparemment Juju est déçu                 Le marchand d'huitres, lui,  se frotte les mains

P1070826

Triste fin des huitres et fin de l'aventure à Cancale.
Demain rendez-vous à St Malo où une belle surprise m'attendait

 Quelle belle surprise ??  J'ai dit "demain"... ou pas. )

Allez une petite dernière image entre autres.
 

                   

 Cette maison, je ne l'ai pas photographiée mais... Je l'ai vue de mes yeux vue

  

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Nos Escapades
commenter cet article

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD