Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 18:02
11 SEPTEMBRE 2001

 

    15 ANS déjà  Les Américains ont célébré un triste anniversaire  hier

        Les tours du World Trade Center,

              se sont écroulées le 11 septembre 2001

Deux avions sont projetés sur les tours jumelles du World trade Center  à Manhattan et un troisième sur le Pentagone, faisant 2 936 victimes. Toutes les personnes à bord,  et de nombreuses autres travaillant dans ces immeubles. Les deux tours - dont les sommets culminent à un peu plus de 415 m de hauteur - s'effondrent moins de deux heures plus tard.

    Peut-être comme moi et beaucoup vous vous souvenez de ce moment de votre journée, vos occupations. L'horreur sur nos TV.

     Moi devant mon PC j'écrivais comme souvent... la télévision en sourdine. J'ai cru à une présentation de film à venir?... Puis j'ai compris.

     N'en croyant pas mes yeux, je me souviens de ce reflexe d'appeler mes amis de l'époque, dans leur cabinet dentaire. Ils ne m'ont pas cru dans l'instant- J'étais tellement horrifiée qu'une telle monstruosité pu exister... que je criais  au téléphone:

.... "Si, si c'est là, devant mon écran de TV " par phrases hachées décrivant ce que je voyais...N'en croyant pas mes yeux.

      ET VOUS... que faisiez-vous à cet instant? Si vous le voulez partageons le souvenir de ​cette terrible journée.  M.J

 

11 SEPTEMBRE 2001
11 SEPTEMBRE 2001
11 SEPTEMBRE 2001

  Suite à l'actualité, je travaillais sur ce sujet hier, d'autant plus touchée que dimanche soir, j'ai assisté à l'hommage pour l'attentat de Nice.       - Hommage rendu par le LIONS CLUB dans l'église St Pierre d'Arène à Nice.  Deux heures de recueuillement, prières et chants. Ténors et Baryton ont chantés dans l'église... C'était tout simplement bouleversant l'ampleur des voix montant sous les voutes.

     Une femme à chanté L'AVE MARIA de Schubert...

     Un ténor  NABUCCO de Verdi ...  et Le  Caruso de Pavarotti

     En final un autre ténor a chanté -"La Quête " de Jacques Brel.

     Vous imaginez mon retour au studio!!! Sniff!!

    Alors... "forcément"  j'ai eu envie de partager mes émotions et terminer cet article ce  Lundi. 

    Mi juillet et cette première semaine de septembre ont été bien chargées pour moi. 2 anniversaires : Ma fille 60 ans et petit fils 32 dents  euh ... 32 ans !!  Plus un déménagement suivit d'un emménagment
de Petit fils !!  Emotions plus travail... Grand mère est quasiment "cuite"!!
 
Mais ...  A bientôt la suite de "Ma drôle de vie"

 

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Actualitée
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 18:07

   C'est parce que des mécréants ont osé  s'attaquer à nos croyances en massacrant  un prêtre  dans l'action de son office  que j'ai repris quelques lignes de ce livre acheté après le décès de Michel DELPECH.  

 

 " J'AI OSE DIEU . Le coming out spirituel de Michel Delpech, le chanteur ouvre les porte de son intimité et parle de sa vraie passion, la théologie chrétienne. Qui est dieu? Quel sens a la vie? Quelle porte ouvre la mort? Ce sont les questions  dans lesquelles il se plongeait quand il n'était pas sur scène, menant une double vie de paillettes et de croyant.

     Michel écrit en avant propos: " J'ai probablement toujours été chrétien. J'ai été baptisé peu après ma naissance, je suis allé au catéchisme, une belle cérémonie a été organisée pour ma première communion, et je conserve, comme tout le monde, des souvenirs ennuyeux des messes de mon enfance..... A l'adolescence Dieu ne faisait plus partie de ma vie qui avait basculé dans la musique......   Je n'avais pas 30 ans, j'étais ce qu'on appelle une idole...... Durant cet intermède, la descente, en moi et hors de moi, a été grande. J'ai connu le chaos, j'ai tâté le bouddhisme etc... M. Delpech.

       LETTRE NON POSTEE A MICHEL DELPECH

 
    Cher Michel, je me permet de te tutoyer parce que - tu l'ignore -
C'était à l'Olympia nous  avons passé une belle soirée ensembles. 
    Tu étais en  "vedette américaine" de Gilbert Bécaud .​ Et ben ... moi, ce soir là,  j'ai été "Laurette" pour les clients amis de mon p'tit bistrot de la Mouffetard... Pour les remercier de leur présence, de leur correction, leur fidèle amitié : Ils furent mes invités...
 
    Comme toi, j'ai probablement toujours été chrétienne pour reprendre tes mots... baptême, 7 ans de pensionnat, communion, confirmation, enfant de marie... la totale. Tiens j'y pense j'ai été aussi scout de France. Et sais-tu quelle fut la première chanson de Bécaud que j'ai chanté sur scène lors d'une fête: LES CROIX ...
   " Mon Dieu qu'il y en a des croix sur cette terre, croix de bois, croix de fer, humbles croix familières ...

     Ainsi que nous,  Gilbert était catholique... et Bowie, et  Johnny, Leticia et tant d'autres artistes et inconnus... des milliers, euh que dis-je des milliards, dans ce monde, depuis le big bang!!

    Les année 68, comme toi, un peu fêtarde. Comment elle disait ma mère ? Ah oui: "la bambocharde" Enfin pour finir de te parler de moi... Lors d'une période de grande injustice, j'ai douté de Dieu. Une amie me voyant si malheureuse m'a conseillé une réunion? Qui devait me faire du bien... C'est ainsi que j'ai tâté au bouddhisme -  durant quelques mois.

     Certains préceptes me convenaient. Comme: Notre âme est un miroir, nous devons le faire briller tous les matins... 

    Puis je suis  revenue vers Dieu, il m'étais impossible de ne plus lui parler en regardant le ciel. Je me sentais bien seule. C'est dit.
 
    ... Ce jour je t'annonce la dernière... Une communauté,  dont le nom me donne envie de vomir. A décidée entre autres meurtres, de nous "assassiner" nous les chrétiens, au nom d'un certain  - Allah akbar.
 
    C'est en égorgeant le Père Hamel, un brave curé de campagne, qu'ils ont évoqués leurs sinistres  intentions. Un prêtre âgé de 86 ans, le mettre à genoux, l'humilier. Honte à ces barbares.
 
- Ainsi que toi: Malgré mes doutes,  je parle souvent à Dieu.
- Le remercie de tout ce qui est beau et bien - Mais après de tels crimes je me fâche contre lui... Injustement puisqu'il n'y est pour rien... je sais c'est idiot.
- Ainsi que toi:  J'ai connu des moments d'incertitudes, et puis aussi  deux trois rendez-vous avec LUI. J'ai supplié -" Donnes-moi une preuve,  juste une preuve".
        - C'était à Forcalquier, année 1982. Une mauvaise journée de pluie, la foire avait été interrompue... La recette bien maigre. Une période un peu galère. Je quittais un homme à qui j'avais tout donné. Et surtout l'envie de composer un foyer, car nous avions chacun un enfant... Mais bon cela n'a pas fonctionné.
     Alors je suis partie pour  une autre vie, un nouveau métier.  Avec une poignée de perles, et d'apprêts, sur les foires et les marchés, Nice, Dignes, Aix en Provence... et  même parfois dans la rue. ... Je fabriquais de petits bijoux fantaisies, que je vendais avec un certain succès. Hôtels, campings, dormant parfois à la belle étoile.
    - Pourquoi je me suis dirigée vers cette colline au bout du village?  - Pourquoi, j'ai  rencontré "Un chemin de croix"   qui de tableaux en tableaux  m'a conduite, tout en haut?
- Malgré la pluie? la fatigue,  la fraîcheur et ma solitude ?
 
    - "IL"  se trouvait là, comme dans les églises de mon enfance. Où, devant les souffrances de Jésus portant sa croix...  A chaque panneaux, je priais Dieu. Pourquoi abandonnait - t-il son fils?
 
    -  "Je savais", que la réponse était tout en haut de cette colline. 
    - "ELLE" était là ! - De pierre blanche! La statue montrant  de son doigt, un cœur rouge de sang.
     - "Un signe s'il te plait, et je me battrais autant qu'il te plaira"...
     - En toute humilité, j'ai murmuré: Rien qu'un signe... S'il te plait. Suivit d'un acte de contrition bien nécessaire à ma requête.
 
    -  Puis je me suis tournée vers le village tout en bas...  Il faisait très sombre.  Alors venant du ciel, traversant les nuages, J'AI VU se dessiner un magnifique triangle de lumière: D'aucun diront que c'est le soleil, qui, se montrant au dessus des nuages, de ses rayons lumineux  créait un triangle. Ils n'auront pas tord.
 
    Mais moi ce que j'ai vu c'est ce qu'on appelle  la "Sainte Trinité.
 
   -  Le père - Le Fils - et le St Esprit. Ce qui était surprenant est le fait que, tout en bas, juste au-dessus de l'église de Forcalquier, m'est apparue une  ligne horizontale ensoleillée  "SOUS des nuages noirs". - C'était un triangle parfait.
 
    - OUI , J'AI VU - OUI - CE QUE J'AI VOULU VOIR ! 
    - A cette époque,  ayant toujours avec moi un carnet à dessin... j'ai croqué ce triangle pour ne jamais le perdre dans ma mémoire.
 
    Quelques années plus tard, un ami à qui je révélais cette "rencontre" en lui montrant le dessin,  m'a suggéré qu'il s'agissait du passage d'un  OVNI (Leurs véhicules étant triangulaires) - de plus,  signalés dans cette région?? . Mais bon, entre OVNI, ésotérismes - L'abbé Saunière, la pierre qui bouge, Les vitrages du Louvre :666! - Lui c'était " Satan" qu'il voyait partout dans ses ballades...  Je me suis écarté de "cet ami" gentil, généreux... mais bizarre. Les sciences occultes il  voulait me les inculquer.  
   
        Cette apparition de la Ste trinité, fut pour moi le signe, la preuve offerte. Et je m'y suis accrochée comme une naufragée perdue en mer. IL existait ? pas sûre à 100/100... Mais IL m'avait donné l'espoir  et le courage, que seul l'amour fait naître dans un cœur de chrétien, en recherche d'AMOUR. 
 
    .... Adieu Michel Delpech. Dans XXX temps,  j'espère être à la hauteur de ton exemple et de ta foi. Et surtout : Merci pour ce livre que j'ai lu... relu ! Et relirai  une 3ièm fois. Mais ce sera avec l'aide d' un dictionnaire!! Car toi tu était un  théologien sur toutes les religions. C'était ta passion en plus de la musique.
 
      Euh... Pour la chansonnette,  le succès, la gloire.
      Ben... Moi, c'est  carrément  ratée !!  MJ.
     - Lettre non postée -  à Michel Delpech.
 
Dernier épisode du livre de Michel: Je cite ses quelques phrases, hélas d'actualité:
 
.... Les guerres sont dues à la folie des hommes, elles ne sont pas œuvre de dieu. Elles sont le fruit du péché. Jésus ne déclare pas être venu pour nous apporter ce déchaînement...
.... Même les croyants les plus fervents douteront de l'amour de Dieu et de son existence. Chacun s'acharnera sur son voisin....
..... La barbarie gagne du terrain. Partout éclatent des guerres, des violences, on zigouille pour trois fois rien....
 
.... Le mal fera son œuvre, il déclenchera des séquences terribles....
.... Il ne s'agira pas de guerre conventionnelles, mais de convulsions bien plus dramatiques, plus sournoises....
.... J'ai peur de ne plus comprendre. je me sens un faible chrétien.
M.DELPECH. 
 
Moi: l'auteure de ce blog. Je me sens aussi, faible chrétienne.
- Suite aux divers attentats. A ce putain de camion conduit pas un fou... - Un assassin dans son pouvoir de tuer. 86 victimes dont 6 petits enfants. Un beau soir de juillet !!  M.J.     
      Ce que j'ai vu, et dessiné à Forcalquier

Ce que j'ai vu, et dessiné à Forcalquier

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Actualité
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 18:15

    Dans la nuit du 18 au 19 juillet​ les services municipaux ont travaillés dur pour nous rendre une  Promenade moins mortifère. Et  quelle belle chaine de solidarité de centaines de personnes pour réunir tout les "hommages": Bouquets de fleurs, souvenirs, offrandes touchantes  de peluches et joujoux devant ce kiosque à musique. (Là j'ai vraiment craqué)  Solidaires dans les moindres détails, tard dans la nuit ces volontaires ont tout rangés harmonieusement, pour nous offrir un bel autel  du souvenir dans ce jardin ALBERT 1ier. Nombreux ce matin priaient et surtout ne pouvaient retenir  leurs larmes.

- Ce dernier déplacement et la vue de cette solidarité  a apaisé mon chagrin... pas ma colère et je n'étais pas la seule. A Nice on commence à se poser des questions.

- Il n'y avait deux "sentinelles" début Gambetta...ces deux derniers jours... Pourquoi  pas plus de sécurité ce soir du 14 Juillet. Comment est t-il possible qu'un camion circule ce soir là, sans être inquiété... direction le feu d'artifice ?... Pourquoi pas de policiers en motos ? Il eu été facile de stopper le camion non ? Il a fallut 3 braves hommes... des héros,  qui eux ont tenté de stopper le camion - Un en courant, malgré sa peur - Un autre en vélo et le troisième en moto qui a jeté la moto sous le camion pour le ralentir... Qui de ces messieurs du  gouvernement peut  trouver cela normal. De qui se moque t-on en nous faisant ouvrir nos petit sacs à main dans les postes et magasins !! Sacré relâchement ! Trois pères pleurent leurs enfants et une femme -  bien décidés à  porter plainte.

   Si, comme il est dit, le tueur est venu faire reconnaissance quelques jours avant... Ce même camion revient ce soir là, sans questionnement ? Les radars et caméras  de Lenval et Magnan ne seraient là que pour pouvoir encaisser des amendes ?   Pardonnez-moi... et je ne suis pas la seule a penser à ce relâchement de vigilance. Il va falloir  "bien nous l'expliquer"... cette connerie. 

FIN DE CITATION M.J 

 
Merci à tous de nos partages et de vos gentilles attentions.

 

Victimes de l'attentat :   LIEN  
 
Un père en colère : LIEN
 

 

19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
19 JUILLET 2016 - Dernier hommage
Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Actualité
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 15:37

18 Juillet 2016

           Jour de l'hommage aux victimes de cet horrible carnage.

    11 Heure. Je me suis rendue Place du Centenaire en reprenant la Promenade. Mon incompréhension, mon vide intérieur toujours présent.

    Comme la veille j'ai parcourue ce "chemin de terreur" sur lequel la foule s'est précipitée pour fuir la mort. Des fleurs par petits bouquets de trois branches avaient été déposées tout le long du trottoir de Gambetta au Jardin Albert 1er. 

    A chaque place "mortuaire" les gens... toujours silencieux et toujours des larmes. Surtout devant la photo de quelques enfants. Des fleurs, des peluches, des galets écrits...de mots d'amour... de solidarité. Deux affichettes signalent un jeune homme, une femme, et un enfant portés disparus.  Trois jours sont passés et toujours le silence: le parcours est angoissant. 

ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE

Au coin de ma rue,  un enfant 4 ans est mort tué par la folie d'un homme

Arrivée à la hauteur où le camion fou a été stoppé...
       Une phrase:  AQUI AS CREVA UNA MERDA DI CAN
Sur  la Promenade, ont été jetées : pierres, ordures, mégots de cigarettes...  Des gens crachaient...
     Une idée a traversée ma cervelle à grand vitesse... 
     Un vieux réflexe de la guerrière... Sans réfléchir, tendant les mains aux personnes qui regardaient ce tas d'ordures - 
     J'ai dis  - "En avant crachons tous ensemble" !
     Ils se sont accrochés à mes mains formant un cercle et on a craché, craché ! Ah!! Quel  soulagement!!
        Nous formions  "Une union de sacrés cracheurs ".
  Si ma fille lisait ce blog... elle dirait: - ça ne m'étonne pas de ma mère!!  Elle m'a vu si souvent  "ruer dans les brancards ".
  - "Arrête maman !! NON  impossible de stopper une colère légitimes.
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE

 Enfin je me joins à la foule devant la Place du Centenaire. Etant placée plutôt devant, ce n'est que devant BMTV que je vois qu'il est arrivée cette foule énorme.

    Puis IL est arrivé... HOU,HOU,HOU  -  Manuel Vals et Mme Touraine  et plus... Les insultes fusaient de tous côtés. La TV vous révèlera la colère mieux que moi. 

Malicieuse j'ai imaginé avec humour:

    - Mr HOLLANDE: Allez Manu toi tu vas à Nice... Moi ce n'est pas possible j'attend mon  "cher" coiffeur  Avec ma p'tite Julie nous irons nous promener dans les bois !!!

 - M. VALS: -" Enfoiré de François !!!   Résultat de recherche d'images pour "On rigole + faut rigoler" 

   13 heure : La minute de silence, le coup de canon, et la Marseillaise... grosse émotion. La foule s'éparpille... Une femme brandit  et agite une pancarte en carton avec des insultes de haine vis à vis du gouvernement. Nous sommes tous une bande c... Puis elle s'en prend aux  étrangers que nous accueillons et j'en passe...

    Les gens lui disent de se calmer -  " Nous ne devons pas répondre à la haine par la haine etc...- C'est un moment de solidarité, de recueuillement. Mais la harpie ne veut rien entendre.

   Je suis juste derrière elle... et oups ! d'un revers de la main  je fais sauter la pancarte ! Un instant j'ai bien vu qu'elle allait me taper dessus... Mais les gens l'on maintenue. Je n'ai pas attendu la suite, je m'suis fait la tangente !! (Citoyenne mais pas téméraire... mémère!

     Nous avons applaudis, les pompiers et tout le staff du personnel de la ville avec de Mercii, Mercii... 

    Je suis repartie chez moi... Demain toutes les fleurs, les hommages, les doudous,  et peluches seront déposés près du kiosque à musique qui deviendra le lieu de receuillement des jours prochains.
    Cette nuit la  Promenade des Anglais sera remise en état...
    Mais nulle trace de sang ne disparaîtra... Nous obligeant de vivre  et nous souvenir de cette terrible fête du 14 juillet 2016.
M.J.            ​      
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
ATTENTAT NICE - L'HOMMAGE
Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Actualité
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 15:09

Maudit soit le jour de ta naissance M...L.....-B... Ecrire ton nom me donne envie de gerber.

Et va pourrir en enfer:  Toi, tes convictions, tes chefs et ton putain de camion.

2016  14 Juillet Putain de camion

ODYSSEE UNE JOURNEE PARTICULIERE

 

14 JUILLET 2016 de 9h à 12: Ma  TV  diffuse le défilé du 14 Juillet à Paris. Je décide de ne pas bouger du lit de la matinée... pas bouger!!

    J'en ai  vu, de mes yeux vu, des défilés à Paris il y a quelques années, sous différents présidents.

    Alors souvenir, quant tu nous tiens! - Et ce jour, vu du ciel et de la terre c'est à ne pas manquer. Pour deux raisons: Sa beauté, et le défilé  de ces hommes de multiples armées: Terre - Mer - Ciel.

    Les costumes et couvre- chefs curieux et différents. Et ces images.

... De rangées d'hommes, formées... par un seul homme: Le premier - Magnifique coordination et précisions des gestes et figures imposées !

Et l'armement mobile: Les chars, les camions, les avions... Enormes!

    Lorsqu'on écoute les informations concernant l'engagement de nos armées sur telle ou telle guerre... Mali, Irak, Bénin, Syrie.  On ne s'imagine pas avoir un armement aussi puissant... Euh, nous les femmes ! 

   Enfin quelques documentaires sur le déroulement des opérations m'ont scotchée. Ou exactement m'ont fait découvrir l'envers ... des médailles.

   Et c'était enfin justice que de faire défiler: Les engagés volontaires,  les douaniers, les gardiens de prison et aussi les mahoris.

    Pour tout vous dire, j'ai passé une belle matinée.
 
 
 
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion

2016  14 JUILLET A NICE ... Je bricole... Bricoler c'est ne pas faire grand chose!!

20 heures... Si j'allais voir le feu d'artifice juste en bas du bd gambetta à 10 mn du studio?

Sur mon balcon, un vent violent m'en disuade... J'ai mauvaise conscience de ne plus sortir le soir.

Effectivement à Paris le feu d'artifice de la Tour est splendide et la grande musique qui le précède me rappelle notre 14 juillet à la Tour avec Carole il y a deux ans je crois.

22h30 -  Un texto  "  Mamie, tu va bien ? " c'est ma gentille Carole​  ?  Je vais pour répondre... Second appel de Carole.

- Moi: Oui je vais bien, je suis restée au studio et regardé la TV toute la journée !!  Elle me dit être rassurée puis:

    " Mamie il y a eu un attentat à Nice ? Ma Carole toujours  soucieuse pour moi. Moi qui qui n'en reviens pas. Un attentat à Nice !!

Mais quant même je me demandais bien pourquoi, tant de sirènes, voitures et brouhaha dans ma rue. Alors j'ai compris...

    J'ai ouvert la TV et j'ai vu l'incroyable ! J'ai vu... ce que je n'avais pas imaginé en écrivant ce poème éponyme!  J'AI VU 

2016  14 Juillet Putain de camion

- Les images terrifiantes de cette nuit,  nous les avons toutes découvertes sur nos télévisions.

  Je n'ajouterai que ce lien, vous laissant ainsi la liberté de voir ou pas.

  ce camion meurtrier fonçant sur la foule. Et d'autres vidéos:  Lien:
 

2016  15 Juillet: Lendemain de l'attentat. Il m'étais impossible de me concentrer, de m'atteler au ménage... et tourne en rond.

    Alors je suis sortie et j'ai erré dans le bas de Gambetta. Tous les accès à la Promenade étaient fermés par des barrières, puis sur la promenade, des toiles blanches derrière lesquelles des personnages de blanc vêtus  devaient ramasser tout objets, vêtements, etc. et même nous apercevions quelques corps partir en ambulances. Les tâches de cette nuit d'horreur avait du être terriblement pénible a effectuer.

    Là aussi on ne peut être qu'admiratifs devant le travail de ces hommes et femmes, au service des vies à sauver, des morts à évacuer, des familles à soutenir et... ces "morceaux de corp dans tout ce sang!!
   Il en faut du dévouement et de l'abnégation pour ces métiers.
   Oui... il faut avoir vu pour comprendre ce qui c'est passé ce 14 juillet ici à Nice et nous donne la juste une idée de tout ce qui passe partout dans le monde.
   Une grande leçon d'humilité, certe douloureuse, mais qui remettra les idées en place pour les jours où je me sens seule ou malheureuse pour des petits rien du tout.
    C'est le coeur lourd que j'ai marché, marché des heures. Nice était silencieuse. Des larmes coulaient de mes yeux sur mon visage. Aucune honte car je n'étais pas la seule. Les gens parlaient presque à voix basses, mais le sujet était toujours le même. A chacun son vécu de l'évênement.
    Quant à moi, dans quel état d'esprit je pourrais courir sur cette belle  Promenade  des anglais ? Sans revoir ces terribles images ?
 
   Enfin beaucoup de reporters  et photographes venus de tout les pays européens... beaucoup de touristes aussi valises en mains, qui se souviendrons toute leur vie de ce voyage à Nice.
  Pour terminer ce post: Quelques images de ce lendemain de guerre, car il faut le dire, l'admettre: Nous sommes en guerre.
 
 Enfin une anecdote: Alors que je répondais à vos nombreux messages: mails et Facebook - Dont je vous remercie...  J'entend un joli chant d'oiseau... là tout près... des petits TI.. TI.. TI.  Intriguée je me penche vers mon balcon et je vois une adorable mésange bleue sur le grillage.
Avec précaution je veux la photographier... mais le bel oiseau c'est envolé. J'en fais part à Pat sur FB ... et, en conclusion de ce post...vous donnes sa réponse:
 
    "Que je suis rassurée de te lire Monique car je me suis inquiétée pour toi. Je passais "chez claire" plusieurs fois par jour pour lire. Enfin un message et te voilà :)
- Oui, la vie continue,  et même si nous sommes tous terriblement meurtris, tristes....Nous devons continuer à VIVRE , à RIRE, à nous émerveiller de la VIE même si à ce jour elle nous parait injuste,horrible pour tous ces gens dont la vie à basculé. Nous ne pouvons pas nous empêcher de vivre et ne pas continuer à sortir. Pour toutes ces victimes et même si notre cœur est lourd, alors écoutons le message de la mésange et gardons les belles images de la VIE. Bisous Monique ainsi qu'à tous tes visiteurs de ton blog. Patricia.
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
2016  14 Juillet Putain de camion
Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Actualités
commenter cet article
20 mai 2016 5 20 /05 /mai /2016 17:05
PARENTHESE - Pastelle et Nicole
PARENTHESE - Pastelle et Nicole
PARENTHESE - Pastelle et Nicole
PARENTHESE - Pastelle et Nicole

PSSIT... Sur l'image, C... habite entre les deux fleuves Rhône et Saône:Bonne pioche

EH VOUII C'EST  MOI ...  et la coquine qui fait de moi une si belle image c'est notre Pastelle  (Lumière de l'ombre) - Jamais eu une aussi belle image de moi !!

NICOLE... Une amie de Pastelle. Un bel après midi avec ses deux sympathiques amies..

Nicole tiens un blog je vous dépose le lien car " Nicole le vaut bien"

LIEN  

En visitant son blog vous comprendrez à qui nous avons affaire!

Enfin une belle connaissance qui m'a donné la pèche car Nicole est un arbre: Un pêcher !!!

Ah quelle bonne idée de rejoindre Carole à Lyon où j'y ai retrouvé des ébauches de panam sans les inconvénients de la pollution. La Basilique m'a fait penser à notre Sacré coeur, et les deux fleuves à la Seine. Car bien sûr j'ai déjà fais quelques  kilomètres dans Lyon à pied, à pied !! MJ.

 

Blog toujours en semie pause jusque fin Mai !!

 

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Parenthèse
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 14:34

     Avant de reprendre  " MA DRÔLE DE VIE" une bien sympathique "parenthèse" que je vous offre.  Passage obligé par Lyon où j'ai rejoint Carole. LYON que je découvre,  Lyon où moi la parisienne je me suis immédiatement "perdue" Mais grâce à ma " guide touristique" personnelle,  j'ai découvert ce samedi  cette partie qu'on nomme "Le Vieux Lyon" et sa colline de Fourvière, que je décrirai dans un prochain article - nous avons le temps puisque je reste là jusque fin mai.

    Ce que je voulais évoquer en quelques mots,  ce lendemain de ma 1ière visite. C'est que Lyon correspond à mes aspirations d'adolescente: Le Moyen âge - les cathédrales, la Basilique les constructeurs de Cathédrales dont j'avais écrit un texte.

A NOTRE DAME DE PARIS.

     Oh toi gothique NOTRE DAME, surveillant tes deux rives, toi qui ne fait aucune différence entre tes filles de droite et tes filles de gauche. A chaque  fois que j'entre dans ton ventre, il y fait sombre d'abord. Mais soudain s'animent tes entrailles. Invisibles, voyeurs, tes constructeurs nous regardent.

     Je les sent présents, dans leur ouvrage. Ils ont dû mourrir la tête pleine de rêves, de joies, de souffrances... Harassantes journées, pesantes besaces. Ils ont tout donné ;leur vie, leur jeunesse, leur corps, leurs muscles écorchés. Ils ne croyaient qu'à l'édifice suprême qu'ils accomplissaient pour honorer ce Dieu dont nul ne devait doûter. Ont-ils entendu les omélies superbes des lourdes cloches ? Qui était cet être difforme que l'on  vit  se faufiler entre les hautes arches, grimaçant comme une gargouille, gémissant à l'enterrement de Monsieur HUGO ?

 M.Jolas - Extrait d'une Ode à Paris.

     Ce " Vieux Lyon"  dont l'architecture me fait penser à :  "Un village dentelle" - Les triboules - Passages secrets - Immeubles de pierres

    

Fin de "Ma parenthèse - LYON"  de ce jour. MJ.

PARENTHESE - LYON
PARENTHESE - LYON
PARENTHESE - LYON
Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Parenthèse
commenter cet article
27 février 2016 6 27 /02 /février /2016 14:38

.

Chère Annie,

     Cinq ans déjà que tu nous a quitté Annie, ma grande sœur de cœur

     Cette semaine la télévision nous a fait le cadeau de retracer ta vie,

     J'ai enregistré ton histoire... A l'heure où je t'écris, sur l'écran de ma Télévision... c'est le jour de ton mariage avec l'homme de ta vie Renato Salvatori. Ce jour là, c'est l'amour fou.  Comme tu est belle... belle est confiante, le  bonheur te va si bien.

     Le lendemain Renato disparaît ?... Il n' est plus là ?  Chacun sa vie, lui à Rome, toi à Paris. Ton histoire, et mon histoire,  bien que très différentes, deviennent jumelles dans leurs extravagances. (Sauf que, je suis loins d'être une artiste). Un matin moi aussi je suis seule avec une petite fille sur les bras...

    1942 - Toi, ainsi que moi, une enfance chaotique. Toi à Caen, Moi à Trappes. Dans les abris, la solitude et la peur. ET bien plus tard...  Ainsi que toi, j'ai  donné, dépensé sans compter... jamais.

     Les hommes ? nous en avons vite fait le tour. Espoirs, désespoirs. Don de soi, sans jamais de retour - J'ose dire, dans nos vies collatérales mais tellement différentes, nous nous ressemblions. Ainsi était notre destin. ...  Des jours et des nuits - Partir et revenir - Avec, - Un homme qui nous plait - Vivre pour vivre. Se saouler de travail, se tromper de parcours, tomber, se relever.

     1975  - Hélas pour toi la chute ... Ils t'on oubliée.  TOI la grande comédienne, balayée par une nouvelle vague d'artistes plus jeunes... Mais pas NOUS - Jamais ! Nous qui allions te voir sur l'écran comme on se rends en visite chez une amie de la famille. - Tu ne jouais pas un personnage, tu devenais LE personnage... 

- C'était cela ta force. Ceux qui ont vu ce remake de ton parcours, comme moi, ont fait un virage à 190°en arrière....

    1983.... Ce soir là je suis à Paris avec un "de mes hommes" Un "passager" - Un emprunt - Moi j'avais le rôle de "La maîtresse" - Une semaine volée sur nos deux vies - Un "entracte" - Une semaine de vacances qui a aboutit au Théâtre Mogador où tu jouais "LE FOETUS " Une pièce exceptionnelle... Dans l'espace, suspendue à un trapèze tu disait ton texte. Tu étais le " le fœtus"  - L'avorté - tu dois mourir alors que tu voudrais venir au monde, naître à la vie.. Puis tu glisse le long d'une corde, douloureusement, suppliante, jusqu'à terre.

-  Voir ***  

     J'étais si bouleversée par ton jeu de scène qu'à la fin. Emportée par les bravos et mon émotion, je suis monté sur la scène te serrer dans mes bras ... embrasser ton visage de femme, de guerrière. Un vrai coup de folie... qui m'a valut bien des remontrances de mon amant tout le reste de la soirée (un bourge un peu coincé) !!

Peu importait - j'avais pu enfin te dire dans la folle étreinte

      - " AH !COMME JE T'AIME ANNIE "

Je ne comprends pas sur quel machiavélique chemin la maladie t'as rencontré. TOI avec cette mémoire extraordinaire.

ALZHEIMER elle se nomme... VOLEUSE OUI ! SALOPPE !

​Rien que d'évoquer son nom nous fait peur.

Honte à cette voleuse de mémoire, voleuse des toutes les " Belles choses de la vie "

Faire tomber des hommes et des femmes, dans un puit sans fond... jusqu'à n'être plus rien.

       Maudit 28 février 2011 - Anniversaire de ton grand départ.        ​

                                            *********************

     En t'écrivant cette lettre je pense très fort à la seule personne de ma famille qui m'a sortie de l'oubli en 1940.- Ma tante Esther qui depuis 10 ans, se trouve dans un "Etablissement " (nom pompeux)    - Parmi d'autres compagnes et compagnons d'infortune - Ni moi, ni ma courageuse cousine ne pouvons rien pour Elle. Alors nous carressons ses mains et la couvront de baisers... Elle, elle sourit.

      Pauvres oiseaux du malheur, blessés, recroquevillés dans leur fauteuil, le regard absent.  "ILS" attendent, attendent.

PS : Annie je t'aimerai toujours et de ce pas je vais me faire une fourre de vidéos - petits bouts de films - petits chefs d'œuvres de ta vie.  Ceci est une  "Lettre inachevée, une lettre non postée". MJ

 
**** J'ai appris que 15 jours après ma visite à Mogador, Annie a laché prise du trapèze et  est tombée: Traumatisme des cervicales et points de suture sur le crâne.  Rétablie elle a repris son spectacle (elle a 52 ans) hélas les spectateurs n'étaient pas au rendez-vous. Elle a donc cessé, mais uthopique elle a déclaré: "Que les spectateurs ne sont pas venus pour son bien, pour ne pas  qu'elle chute à nouveau! Dixit A.Girardot.
 
Extraits du livre: Le tourbillon de la vie; Agnès Grossmann:  LIEN 

      Autre lien : Une vidéo rare :  LIEN

    J'ajouterai une vidéo de la  plus belle de tes répliques  dans le film de ton grand ami de toujours je le  cite ; Claude Lelouch qui t'as demandé de joué la Thénardier dans les MISERABLES version Lelouch. Il ne voyais que toi dans ce rôle.

 - J'ai lu que ce jour là,  tu étais fatiguée et que pour ne pas décevoir ton ami, et surtout  " l'épater" tu lui a demandé de dire un texte venant de ton coeur. Qui face à Michel Boujenah est devenu la scène culte de ce film.  ET... t'as enfin valu un césar... du meilleur second rôle !

A TOI  UN CESAR DE SECOND RÔLE !!   A NOUVEAU... L'ESPOIR.

A plus-tard Annie... sais t-on jamais ?

 

Je dépose la vidéo de la scène complète... patience au début.

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Lettre non postée
commenter cet article
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 11:10

UN EXTRATERESTRE VENU D'AILLEURS...

EST PARTIT RETROUVER SON UNIVERS

BON VOYAGE DAVID ET... MERCI

 

       J'ai choisis deux  vidéos qui  nous montrent  le côté le plus joyeux  de David Bowie,  qui savait aussi être très drôle.

LAS'T DANCE  ET  HEROES  Une rythmique  qui peut vous trotter dans la tête toute une journée ! Si, si,  lors de ma visite de Bowie  à la Philharmonie de Paris ... j’en suis sortie en chantant.

 

- BLACKSTAR  est beaucoup trop sombre…  sorte de "Requiem à la vie"  sorti à quelques jours de son départ. 

Sûrement un ultime message.Comme M. Delpech

Ce qui me fait dire et surtout penser

Que ce  doit être terrible d'avoir tant de talents. Être adulé par des milliers de fans...  Une vie magnifique mais de tout les dangers.

Se voir vieillir et connaître l'acte final se doit être terrible pour les artistes.   Putain de cancer !!

MJ.

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Actualités
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 14:07

MICHEL EST PARTI

SUR  LA FIN DU CHEMIN... SON DERNIER CHANT

 

 Il m'étais impossible de ne pas évoquer ma  rencontre avec

    Michel Delpech à l'Olympia  en première partie

    des adieux du grand Jacques Brel.

La mort d'un chanteur est toujours une page

de notre vie qui se tourne..

Qu'il se nomme Montant, Brel, Ferrat, Ferré, Brassens

Ou Balavoine pour les plus jeunes.

ILS sont tous liés à nos souvenirs.

Nous avons tous une de leur chanson quelque part,

dans notre tête et parfois dans notre coeur

Surtout pour celles liées à un amour perdu.

Michel Delpech, comme Bécaud, comme Brel, Lama

Montand se sont trouvés sur mon passage ou parfois l'inverse...

Mes lecteurs de toujours connaissent ce qui va suivre...

Les nouveaux l'apprendrons

Michel Delpech chantait simplement tout

Nos faits divers de la vie.

 
"Dors tranquille l'artiste, tu as fait du bon boulot... 
       Pour nous ce dimanche, tu es très présent dans nos coeurs
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien

1963 - 1967  RUE BROCA  en quelques mots...

          J'ai 26 ans et je tiens un estaminet dans la rue Broca - Le "Brocas bar" - Un comptoir en zing - La TV que m'a vendu B.Tapie - Une salle de 40m² un coin cuisine de 2m² - Le mur  porteur avec des étagères pleines de bouteilles dont vous pouvez admirer le rangement  par mes soins,  juchée sur une échelle!!  

    La rue Broca est située sous le Bd Port Royal où se trouvait : Une caserne de pompiers, une poste très importante,  et une caserne de militaires.... ce qui fait beaucoups de jeunes hommes!!   Et Moi,  la baronne du bistrot,  célibataire et gentiment guaulée...  Euh, le comptoir était toujours bien garnit !! Mais la Baronne avait tant de travailt qu'elle ne pouvait pas souvent se prèter à la bagatelle.

   Je  faisais le plat du jour, et livraisons de vins... rappelez-vous les casiers en bois !!  les  tonneaux de bierre des "portages" dont j'ai toujours les marques creuses sur mes cuissses !! J'ai parfois du mal à comprendre comment j'ai pu porter toutes ces charges.... et n'avoir aucunes douleurs aujourd'hui ?? Couchée à 23/24h levée certains jours à 5h pour aller aux Halles !! Quelques anecdotes à venirs!!

En vérité c'était fou, follement formidable cette période de ma vie !! L'aventure à durée 6 ans. La suite sera dans ma  " Drôle de vie" MJ.

CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien
CHEZ LAURETTE... C'était bien

MICHEL DELPECH  Je l'ai découvert à l'Olympia en première partie des "Adieux de Brel"  en 1966.

Pour récompenser mes jeunes clients je leur avais offert une place pour ce concert: 26 places,  soit une rangée... Ils le méritaient bien.  Delpech nous à chanté "Chez Laurette" !! Après l'avoir applaudit joyeusement, soudain un chant improvisé s'élève... Ce sont mes amis clients qui, debouts de chaque côté de moi, entonnent la chanson invoquant le Broca ... C'est bien chez la Baronne, elle nous aime beaucoup... enfin quelques vers.  C'était très émouvant et totalement inhabituel dans cette salle. Applaudissements. Devant cette jeunesse autours de moi les "surveillants"consciliants, ne sont pas intervenus.

  

 ET MAINTENANT MICHEL CHANTE NOUS CE   "CHEMIN...

    SUR LEQUEL TU T'ES ENGAGE SI COURAGEUSEMENT.

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans Actualitée
commenter cet article

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD