Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 17:40

Nice, vue de la colline de St Antoine

C’est un chemin tortueux de 2/3 km qui relie Nice à St Antoine de Ginestiere, en serpentant au travers de l’une de ces collines qui sur surplombent Nice.
Un chemin bordé de fleurs, d'orangers, de citronniers de figuiers... De belles villas avec  autant de piscines que de plans en espaliers.
En hauteur, une vue magnifique sur la côte. et la grande bleue.


1962 -
Seule avec sa petite fille depuis son divorce, Claire a trouvé un studio Porte de Pantin et des emplois en restauration. Elle aime ce métier et en a effectué toutes  les disciplines. Pourtant elle n’a que  25 ans. De la cave de Pantin où elle lavait les bouteilles dans la cave d'un restau  fréquenté par Mr le Général  de Gaulle qui aimait y venir pour une spécialité : Le Poulet aux écrevisses!!.
- De la rue du Renard,  derrière l'Hôtel de Ville,  aux abords des Champs Elysées,  et bien plus tard  "Chef de rang" dans un restaurant du Port de Nice, réputé pour ses  poissons et crustacés  COCO-BEACH ...Un "livre d'or" de hautes présences.
Claire franchirait toutes les étapes d’un métier que d’ors et déjà elle adore.

Mais revenons en 1962.
Claire est hospitalisée et c’est le verdict : une tumeur bénigne: Amputation de ses ovaires et sans le  savoir encore, amputation de son amour.
           

Son amour… Il a 23 ans. Gendarme mobile,  affecté à la Caserne d’Issy les Moulineaux. Là où habite la tante adorée de Claire, sa seconde maman, sa préférée.
C’est en allant visiter cette dernière que Claire sortant du métro fait une halte au bar. Elle s’assoit à une table et commande une Suze.  Quatre jeunes hommes assis devant le bar,  lui tournant le dos, blaguent et rient joyeusement.  Situation ordinaire direz-vous…. Mais une voix plus chaude, un rire plus fort  attire l’attention de Claire. Rentre dans sa tête, rentre dans son corps…  et c’est le destin qui se met en marche… 

-"Il" s’est retourné: Une bouille ronde qui fait penser immédiatement au chanteur en vogue  R. Antony….  «  Et j’entends siffler le train..."  Claire  elle n’entendra que son cœur qui soudain bat plus vite. "LUI"  avec ses amis, continue de blaguer; des histoires d’hommes, mais ses yeux noirs ne quittent plus Claire.
Claire dont le regard vert a  pris la couleur de la mer un jour de grande marée, tant elle est troublée 


 C’est une histoire d’amour:  De passion brutale et réciproque, et c’est une folie que la rencontre de ces deux êtres complètement opposés dans leur vie,  leur famille et leur situations…
Une histoire impossible. Pourtant ils  vont la vivre follement quelques mois, avant de se poser des questions d’avenir. Lui, dans son engagement sait qu'il n'est que passager, qu'il ne doit pas s'attacher. La guerre d'Algérie est proche, il devra partir.
Pour Claire c’est autre chose…

1963 - LE MOMENT MAGIQUE, l’éternité de l’instant.

A son grand désespoir Claire est opérée. "IL"  n’est pas venu à l’hôpital  prétextant un déplacement. Après trois longues semaines ils se retrouvent enfin… Lui ne se rend pas bien compte et la serre comme s'il voulait la rompre. Rompre cette passion qui lui fait trop souvent perdre la tête: découcher de la caserne : Une faute répréhensible au regards de ses chefs.  ET trop souvent une furieuse envie de la garder...
- Elle, elle sait. Elle sait qu'elle n’aura plus d’enfant...
Elle ira même jusqu’à croire qu’elle n’est plus une femme.

Son petit gendarme la rassure, jusqu'à  lui dire qu'il l’aime, il l’emmène en ballade dans les bois de Clamart…. "ILS"  s’allongent sous les arbres pour s'y reposer. Des baisers... Claire tremble de tout son corps devant la monté du désir qu’elle sent impétueux chez son compagnon.Elle s'inquiète, et résiste.
 - " Il ne faut pas… pas encore… "

- Mais il reste sourd à l' interdiction, caresse sont front, dénoue la chevelure, puis doucement, furtivement les vêtements glissent entre les mains de son amant.
Des larmes de honte coulent sur les joues de la jeune femme. Malgrés une gaine de soutient, elle sait son ventre meurtri, cette cicatrice qui lui paraît énorme ...
Alors elle prie que la terre s’entrouvre et qu’elle y disparaisse à jamais.
Mais il est là , son soufle sur ses lèvres.. Elle l'aime tant.
IL la rassure encore et encore, avec des mots brulants,  et des baisers si doux, trop doux.
- « N’ais pas peur petite chérie, n'aie pas peur, tu es toujours belle et désirable : et toujours ma  "maîtresse -femme" la seule.
Alors tout bascule : une grande chaleur traverse les reins, le ventre, le sexe,  et dans un douloureux gémissement Claire s’abandonne.
 
De sa voix, de ses gestes, de sa tendresse et de sa douceur, son  amant a effacé tous les doutes de Claire.

    - C’est folie de parler d’amour sans savoir ce qu’ est « aimer »
    - Et c’est encore plus fou d’y croire.

S’ensuivra un séjour de trois mois  en maison de convalescence à  St Antoine de Ginestiere. Une grande résidence en bois…  Une gentille compagne de chambre, une très jolie chambre avec vue totale sur la Baie des Anges.

"Les Lauriers Roses" Pour une parisienne de la Pte de Pantin:
                                        C'EST LE PARADIS 
                                    

La suite...2009 Sur le Vieux chemin de St Antoine à Nice….
 



Partager cet article

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans ECLATS DE VIE
commenter cet article

commentaires

MELDIX77 28/06/2009 07:43

bonjour.

entre moi et ptite Marie tout va bien.
dans le meilleur des mondes
je m'en faisais car depuis huit jours ,
je ne recevait plus de coms

avec le franc parler comme je l'aime
je pensais l'avoir froisser,
mais ce n'était point le cas
déborder le boulot.
pour moi un grand ouf
et vous la santé , comme les aiglons
le cours a repris le dessus
comme une jeunette
foncer est le maitre mot.
alors bon dimanche
avec le soleil du midi

bisous avec mon Amitié

MELDIX77 le Briard Breton

Roseline 27/06/2009 09:50

Quel belle histoire d'amour , j'ai hate de te lire de nouveau tu sas si bien me faire rêver .
Bisous .

Louisette. 26/06/2009 19:00

Un petit bonsoir de bretagne où le temps est à l'orage depuis hier, très chaud et lourd, fatigant.
bisous.
louisette

via 24/06/2009 13:53

j'attends la suite ....

stella 22/06/2009 15:50

qu'est devenu ce beau gandarme? claire l'a t'elle revu?
bisous ma belle
et continue de raconter si bien la vie de claire

MELDIX77 22/06/2009 07:14

BIEN JOLIE RETROSPECTIVE D'UN DEBUT DE VIE
CONNAITRE LES GENS A TRAVERS LES ECRITS
BON LUNDI EN PACA
POUR NOUS C'EST BEAU TEMPS

BISOUS ET TOUTES MES AMITIES

MELDIX77 le Briard Breton

via 21/06/2009 20:10

claire me passionne et me rapelle d'autres claires ....
tranches de vies qui me ravissent et à la fois m'attristent,
mais comme je suis maso je lis et j'AIME.

bisous moun

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD