Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 15:44

     Pour le lecteur qui viendrait se perdre sur ce blog, il est utile de lui donner quelques indices sur "Ma drôle de vie" de cette période.

    "Il SUFFISAIT DE VIVRE" Je n’ai pas trouvé mieux pour nommer ce nouveau chapitre. Ainsi qu’une "Bernique"  (moi) accrochée à son rocher (mon homme).

    En fait c’est l’histoire de deux amants qui ne savent pas vivre ensemble. Mais qui persisteront durant des années, à se retrouver.

    A cette période du récit je suis "répudiée" - André s'est marié avec la serveuse, et le voilà à nouveau papa. Là cela devient scabreux pour nous deux. Lorsqu'il est en perte de personnel, il me fait signe, alors je reprends du service. cuisine, comptabilité, etc.  - Au moindre orage... je repars...

 Jusqu'au jour où rencontrant deux aventuriers, nous ouvrirons une plage à St Maxime dans le Var. Mais en Septembre... retour case départ: Nice. 

- Je plains les lecteurs, essayant de suivre l'étourdissante odyssée. de cette Drôle de vie dont les débuts se trouvent colonne de droite du blog. MJ      

 

     1974 - Trois années ont passées.  André L. Comme prévu est resté mon amant. C’est à l’hôtel que nous nous retrouvons, puis chacun rentre chez soi. - Il me dit souvent… - " Patience Momo, un jour je vendrais ce bar, divorcerais, je vis trop mal sans toi. Alors nous rentrerons chez-nous… ailleurs. - Où ? Quant ? Il ne m’a jamais précisé. Alors j’ai patienté.

     Entre temps ma fille est revenue du Canada, elle a désiré un petit studio bien à elle, Ok… Nous l’avons décoré à son goût, changé la tapisserie, acheté literie, et  boite à musique…car je dois préciser qu'André ne m'a jamais laissé sans argent.

     C’est entre-deux allé - retour au " Select" qu’un après midi de farniente au port je rencontre Serge X.  Bel homme, sympathique. Nous échangeons nos histoires. Il est démonstrateur sur les foires,  vendeur en sauvette d’articles divers, et aussi: habile en tours de magie !!  Père de quatre enfants, Serge a quitté son domicile… Il va partir en Corse.  Si je veux, ben… je peux faire partie du voyage.

      Ni une ni deux j'accepte, à plus tard "Dédé" - Serge, c’est une liaison  "amour - boulot - copain-copine"  Alors oui… j’embarquerai avec Serge, sur le "Fred Scamarroni" :Une tente,2 tables tapissier, plus matériel et marchandises. Pour Serge des sacs de voyages pliables - Moi des enfile-aiguilles! Sur les marchés chacun son étal. 

    Avant notre départ, pour avoir bonne conscience vis-à-vis de sa femme qu’il m'a présenté, nous allons aux Galeries Lafayette avec les quatre gosses, que je me propose de re-habiller ! Je vais alors vivre durant  deux ans une aventure étonnante de liberté, une autre vie,  qui me reposera de ma passion pour André L.

                                        EN BATEAU POUR LA CORSE 

    Ce 10 mai 1975 voilà que commence le voyage à deux... Petite ou grande aventure ? Sur le ponton du bateau, tout deux enlacés, nous tournons le dos à Nice et regardons dans la même direction.

    La Corse, notre le futur ? Peut-être même,  que nous tournons une page de notre vie. Nous avons quittés nos compagnons respectifs.  J'ai retrouvé dans mes notes: 

..... Nous regrettons nos échecs. Lui une femme qui ne l'accepte plus, moi une cause pour laquelle je me battais depuis des années, refusant de croire que c'était une cause perdue... J'ai blanchie une demeure qui n'était pas la mienne, emprunté un chemin qui ne me menait nul part, ou peut-être entrée dans un jardin dont, sans le savoir, il était écrit que j'en serais à tout jamais exclue. 

     C'était ma volonté de partir... mais aussi un peu la désespérance. Nous débarquons à  "Ajacciou" ainsi qu'ils nomment leur ville. Sur place Serge a un ami: Christian, un filmeur*** qui a un bien joli voilier, ce qui me remonte le moral. Le soir venu nous allons dîner au "Son des guitares" Endroit très fréquenté il y a des années, par le grand Tino Rossi. L'ambiance est chaude, la salle comble. Deux guitaristes, un chanteur s'en donnent à coeur joie. "Marinella" suivit du "Plus beau... de tout les tangos du monde" - "Oh Corse, île d'amour" et plus encore.

    Dans ce restaurant je ressens tout l'amour que les corses portent à leur île. Mais je sais que ces troubadours cachent des hommes fiers et parfois violents. Il n'était pas besoin de connaître  "le corse" pour comprendre les paroles -  Ritournelles, ou complaintes des amours perdus. Plus tard, en rentrant à l'hôtel, Serge a respiré profondément. Il a dit - " Je sens que nous allons être heureux ici. Et comme je le sentais sûr de lui... j'ai pensé que c'était peut-être vrai. MJ.

 PS : Merci à mon ami Christian de Montmartre de m'avoir conseillé de  reprendre l'écriture de cette Drôle de Vie. MJ. 

***  En ces années, les " filmeurs " étaient des photographes de rue qui vous proposaient de vous "filmer" et vous vendre votre photo - A la vue du voilier, Christian gagnait bien sa vie, en Corse et sur le continent, aux carnavals. Ce métier a disparu...

Partager cet article

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans ma drole de vie
commenter cet article

commentaires

christian 23/05/2017 12:51

Non mais c'est toi qu'il faut remercier! Tu sais, ton "histoire" est si différente de tant de vies rangées qu'elle mériterait de prendre son temps, de raconter en détail ce qui te revient. Au fond tu es une grande amoureuse et comme souvent, les bonshommes ne sont pas à la hauteur!

Claire 23/05/2017 18:47

Merci Christian... ÊTRE ? NE PAS ÊTRE ? IS THE BIG QUESTION :>)) Raconter cette aventure en détail ? Petit curieux.
Alors cela deviendrait un "BEST - SELLERS ... Je n'aurais pas assez de temps pour profiter de mes droits d'auteur AH AH AH!
A bientôt à Nice WHAOUH je suis impatiente!! Bizzzzz

esterina 21/05/2017 14:41

Ah ma Gisquette tumultueuse !!!
Oui vivre est douloureux parfois, mais que c'est bon quand la vie à l'odeur du "BON" ce frisson incomparable, cette jeunesse et cette passion te caractérisent. Je t'envie de t'être laissée porter par tes émotions, d'avoir eu ce courage qui me manque...vivivi pour ce partage, cette leçon de vie MERCI et surtout n'est pas cette idée saugrenue que de ne pas nous raconter la suite....
je t'embrasse fort ma Gisquette.

chaourcinette 20/05/2017 10:35

comme tu le dis si bien...Il suffisait de vivre !! tu l'as fait, tu as vécu l'instant, le moment et ça t'a donné de multiples talents...Toutes ces rencontres ont fait ta vie, et tes souvenirs continuent à te donner cette fraîcheur d'âme qui te définie si bien !! merci pour ce partage !! bises

Claire 20/05/2017 11:29

@ chaourcinette: Eh bien tu vois avec toutes ces difficultés que tu rencontré pour me "commenter" tu y est arrivée!! BRAVO !
- En dehors de l'article, j'étais contente de trouver cette chanson de Liane Foly qui correspondait.. Patience la suite est la plus longue mais Sergio sera le dernier de mes victimes. 2 amours - 3 victimes - Quelques passagers ça va, j' ai été une amoureuse "raisonnable" non? Bisette ma poulette :>)))

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD