Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Tout au fond du "jardin de Claire" se dresse une  ruine. 

Depuis des années Claire rêve devant ces ruines.

      Ainsi est né ... LE PAN DE MUR

Un escalier y a laissé sa trace. Des vestiges de  papiers pendent.

Çà et là, une chambre,  nid d'enfant,  salon,

Trace d’une cheminée Traces d'une vie... .

 Claire se pose et  vous  raconte "ses souvenirs" 

 

/ / /

  MA DRÔLE DE VIE à un moment difficile… Être une jeune fille au quotidien avec une maman qui aime beaucoup les hommes, les garçons… Pas les filles surtout si celles-ci risquent de devenir des obstacles. Difficile à décrire, ma relation avec cette femme (ma mère) qui avait tant de qualités dans la vie de tous les jours, qui inconsciemment me mettait en face de ces amours, amants de quelques jours.

1953 - J'AI 16 ANS, TOUJOURS LE SOURIRE -  LE MAILLOT SEXI  DE CETTE ANNEE LA
1953 - J'AI 16 ANS, TOUJOURS LE SOURIRE -  LE MAILLOT SEXI  DE CETTE ANNEE LA

1953 - J'AI 16 ANS, TOUJOURS LE SOURIRE - LE MAILLOT SEXI DE CETTE ANNEE LA

    J'ai  le souvenir d'être le "chaperon" de ma mère, afin qu’elle puisse aller aux bals du village.

   J’étais heureuse de la voir danser le  " le swing" une danse quelle dansait si bien. Lorsqu'aujourd'hui j’entends un air de jazz je pense à elle avec tendresse… seulement sur ce souvenir, car hélas, en fin de bal je dus souvent assister à ses séances de " séduction ".

ECRIRE A NOUVEAU...

         Difficile : Partir une nuit dans le vieux Goussainville, avec elle et deux hommes… Je me souviens d’une cuisine où, avec l’un  d'eux je bois un drôle de café. Ma mère a suivit l’autre homme dans une chambre. Je les entends... L’homme qui est resté avec moi devient entreprenant, bien que la tête me tourne je m’échappe et je cours éperdument dans un champ attenant à cette maison. Alors que je me suis effondrée à terre. Ils m’ont rejoints tous trois. Sans un mot Maman et moi sommes ramenées au pays.

     Je tairais cette aventure, puisque c’est la première fois que je l’évoque…   J’avais seize ans, ce jour j’ai soixante dix huit ans.

     Depuis cette terrible nuit (pour moi) je ferais souvent un chantage à ma mère. Cette dernière tenant à une position durement acquise dans sa belle famille. Elle se fera discrète, ce qui me rendra la vie facile et plus saine. D’autant qu’un de ces amants: contrôleur SNCF et pianiste,  m’avait offert ma demie -  sœur Bernadette.

    S’écoulèrent deux années partagées entre le gentil bébé, le lavage des couches, le tricotage des vêtements, les corvées ménagères et jardinières des samedis, dimanches. Les hommes aux terrains, les enfants dans le jardin derrière la maison. Petit frère jouait, petite sœur babillait, maman cousait pendant que moi, au tic tac de mes aiguilles à tricoter je m’imprégnais de ce faux tableau familial…

    Une maille à l’endroit, une maille à l’envers…

    - Maille à l’endroit " Je vais m’arracher d’ici le plus vite possible.

    - Maille à l’envers  " Je jure ne jamais revivre cela! Taratata

 Ma liberté serait mon but, ma devise… Et si je me mariais ?

1953  - Me présenta ma porte de sortie. Georges,  mon futur époux. 

 

Partager cette page

Repost 0
claire-le-pan-de-mur.over-blog.com Claire - dans ma drole de vie

  • Claire

MA DROLE DE VIE

Résultat de recherche d'images pour "livre gif animé gratuit"  A L'automne de sa vie Claire se pose, raconte ses souvenirs

TU NAIS SEUL, TU MEURT  SEUL,  ENTRE LES DEUX IL Y A DES FAITS DIVERS. CHOISISSEZ BIEN VOS FAITS DIVERS  L Ferré

    MON ENFANCE 

 1955 - 1960 MARIAGE

LE CHEMIN  DE LA LIBERTE

1960 - PORTE DE PANTIN

BILLANCOURT - RUE BROCA

1969 LA SCHLAGUE

1970 - 1980  NICE

1970  - LE SELECT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

MONTMARTRE

  UN AMOUREUX DE MONTMARTRE

    MONTMARTRE SECRET

POESIES - TEXTES

POESIES

J'AI FUIS     J'AI VU       RÊVERIE

 A MON ETOILE      ODE A MON CHAT

 RACINES    REQUIEM     PEUT - ETRE

RENCONTRE

TEXTES

2012  ECRIRE   

 MA TANTE JO   TU ME MANQUES

IMPOSSIBLE AMOUR

LE RÊVE FOU

LE SATELLITE PERDU

 

                                                                                                                              

 

ENFANTS DE LA GUERRE

      GERALD